24/01/2019 18:56
Donné perdu pour le golf après quatre opérations du dos, Tiger Woods avait abordé 2018 dans le plus grand flou. Un an plus tard, il affiche ses ambitions au moment de lancer sa saison 2019, jeudi 24 janvier lors du Farmers Insurance Open.
>>Golf: Tiger Woods rend hommage à George H. W. Bush, passionné de golf
>>Le Vietnam nommé meilleure destination de golf d'Asie

L'Américain Tiger Woods lors de la 2e journée de la Ryder Cup, le 29 septembre 2018 à Saint-Quentin-en-Yvelines.
Photo: AFP/VNA/CVN

Lorsqu'il avait rallié le spectaculaire parcours de Torrey Pines, près de San Diego (Californie), en janvier dernier, Woods était 666e au classement mondial et ne savait même pas s'il pourrait terminer le premier tour.

Douze mois plus tard, le "Tigre" n'a plus de doutes: il est 13e mondial et sait qu'il peut jouer à nouveau les premiers rôles, comme il l'a montré en septembre dernier en remportant le Tour Championship, son premier titre PGA en cinq ans.

"Mes ambitions sont autrement différentes de celles d'il y a un an", a-t-il expliqué mardi 22 janvier en conférence de presse. "Je sais ce que mon corps peut faire et ce qu'il ne peut pas faire. La saison dernière, il a fallu faire évoluer mes objectifs au fur et à mesure de ma saison", a rappelé l'ancien roi incontesté du golf.

"Il n'y a maintenant plus aucune incertitude apès ce que j'ai réussi en fin de saison dernière. J'ai joué sept semaines sur neuf et mon corps a tenu le coup, bien mieux que je ne le pensais, même si j'étais crevé", a souligné Woods.

Woods a replongé 

À 43 ans (depuis fin décembre), le joueur de golf le plus célèbre de la planète a pu faire une préparation physique intense comme il les aime. C'était son objectif prioritaire après avoir fini 2018 sur les rotules, notamment lors de la Ryder Cup en France, perdu par les États-Unis, durant laquelle il a fini avec un zéro pointé en quatre parties disputées. Il a ainsi fait l'impasse sur le Tournoi des Champions début janvier à Hawaï, ouvert à tous les vainqueurs de tournois de la saison précédente. Il a levé de la fonte, travaillé son endurance et renoué avec une activité que son dos, opéré à quatre reprises entre 2014 et 2017, ne lui permettait plus de pratiquer, la plongée sous-marine.

"La plongée, c'est l'une des meilleures choses que j'ai fait durant l'intersaison (...) Cela m'avait vraiment manquer", a souri le joueur aux 14 titres du Grand Chelem qui va débuter la saison avec un sac rempli de nouveaux clubs, notamment son driver.

Le parcours de Torrey Pines où il s'était classé 23e ex aequo en 2018, a aussi une valeur sentimentale. C'est là qu'il a suivi, adolescent, avec son père sa première épreuve du circuit PGA. C'est là qu'il a signé sans doute son plus grand exploit, remporter l'US Open 2008 malgré une grave blessure à un genou.

"J'ai une histoire avec ce parcours, je suis content de le retrouver et impatient d'en découdre", a prévenu Woods, favori des bookmakers pour la victoire finale dimanche 27 janvier.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Que vaut une visite guidée gratuite de Hanoï? Comment appréhender une ville avec une culture très différente lorsque l’on vient d’arriver? Hanoi Free Tour Guide vous donne la réponse.