27/07/2021 11:31
Les États-Unis, vainqueurs de la Jamaïque (1-0), et le Canada, tombeur du Costa Rica (2-0), ont obtenu leur billet pour les demi-finales de la Gold Cup, dimanche 25 juillet, au AT&T Stadium d'Arlington, au Texas.
>>Le Mexique remporte une nouvelle fois la Gold Cup
>>Gold Cup: la Jamaïque et les États-Unis complètent le dernier carré

L'Américain Matthew Hoppe (gauche) marque de la tête lors du quart de finale de la Gold Cup contre la Jamaïque, à Arlington au Texas, le 25 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN

Matthew Hoppe a inscrit le but de la difficile victoire américaine de la tête après avoir repris un centre de Cristian Roldan à la 83e minute. Les États-Unis, sacrés à six reprises en Gold Cup, affronteront le Qatar, champion d'Asie en titre et invité dans la compétition, en demi-finale jeudi 29 juillet.

La plupart des éléments de la sélection américaine, jeune et inexpérimentée, évoluent dans la Major League Soccer (MLS), où certains joueurs peuvent gagner aussi peu que 60.000 USD par an.

Plus tôt, le Canada, également privé de ses vedettes comme Alphonso Davies et Jonathan David, s'est également qualifié. David Junior Hoilett a ouvert le score à la 18e minute en lobant le gardien du Costa Rica Esteban Alvarado. Stephen Eustaquio a marqué le deuxième but des siens à la 69e minute.

Le Canada, privé des attaquants Cyle Larin et Ayo Akinola, qui se sont blessés lors de leur match de groupe contre les États-Unis, atteint ainsi sa première demi-finale depuis 2007. La sélection dirigée par John Herdman affrontera le Mexique, tenant du titre, jeudi 29 juillet à Houston, pour une place en finale.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le Vietnam rouvrira la station balnéaire de Phu Quôc aux touristes internationaux Le Vietnam rouvrira le premier octobre prochain sa célèbre station balnéaire de Phu Quôc (Sud) aux touristes internationaux venant d’un pays ou territoire classé en zone verte, au moment où son tourisme espère des jours meilleurs après un hiatus dévastateur en raison de l’épidémie de COVID-19.