04/07/2022 08:07
Le glissement de terrain survenu jeudi 30 juin dans le Nord-Est de l'Inde a fait 37 morts et 25 personnes étaient toujours portées disparues trois jours après la catastrophe, selon un nouveau bilan rendu public dimanche 3 juillet par les autorités.
>>Glissement de terrain en Inde : le bilan s'élève à 27 morts

Image diffusée le 2 juillet par l'armée indienne après un glissement de terrain qui a fait au moins 37 morts dans l'État de Manipur, dans le Nord-Est de l'Inde.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le glissement de terrain, charriant de la boue et des blocs rocheux, a enseveli jeudi dans l'État de Manipur un camp hébergeant les ouvriers et les réservistes de l'armée qui travaillaient sur un chantier ferroviaire.

Au cours des heures qui avaient suivi la catastrophe, les équipes de secours avaient pu retrouver 18 survivants.

Dimanche 3 juillet, le porte-parole de l'armée Angom Bobin Singh a indiqué que 28 personnes étaient toujours portées disparues avant d'annoncer plus tard la découverte de trois corps.

Les opérations de recherche se poursuivent "malgré des conditions météorologiques défavorables" en raison "de fortes averses et de nouveaux glissements de terrain", a ajouté M. Singh.

Cette région montagneuse reculée, recouverte de denses forêts, a été frappée au cours des dernières semaines par de fortes averses qui ont provoqué des glissements de terrain et des inondations.

Début juin, des dizaines de personnes ont trouvé la mort dans des inondations qui ont submergé les habitations.

Le Nord-Est de l'Inde dispose de pauvres infrastructures routières et ferroviaires mais au cours des dernières années, le gouvernement a lancé d'ambitieux projets de construction d'infrastructures pour se mettre au niveau de développement de la Chine dans ce domaine de l'autre côté de la frontière.

Selon les experts, le changement climatique augmente le nombre de phénomènes météorologiques extrêmes dans le monde, y compris en Inde où les barrages, la déforestation et les projets de développement contribuent aux catastrophes dont le bilan humain s'aggrave.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Croisière sur la baie de Ha Long avec des étudiants francophones

Saigontourist, principal artisan du Le président du Conseil des membres de Saigontourist, Pham Huy Binh, a demandé à ses cadres et employés de tout mettre en œuvre pour relancer l’industrie touristique et développer l’économie nationale.