24/12/2018 17:15
Le Premier ministre français Édouard Philippe rencontre lundi 24 décembre en fin de matinée l'unité de policiers motocyclistes dont trois membres ont été violemment pris à partie le 22 décembre par des "gilets jaunes" sur les Champs-Élysées, a annoncé Matignon.
>>"Gilets jaunes", acte VI: mobilisation en forte baisse malgré de multiples rassemblements
>>France: les "gilets jaunes" espèrent encore mobiliser à trois jours de Noël

 
Le Premier ministre Édouard Philippe, le 21 décembre à Saint-Yrieix-la-Perche. 
Photo: AFP/VNA/CVN

À la préfecture de police de Paris, le Premier ministre échangera à partir de 11h00 avec "les motocyclistes de la Compagnie de Sécurisation et d'intervention de la préfecture de police engagés dans les opérations de maintien de l'ordre" samedi à Paris, a indiqué Matignon dans un communiqué.

Trois motards de la police, en difficulté face à l'avancée de "gilets jaunes" au carrefour de l'avenue George V et des Champs-Élysées, ont été pris à partie samedi 22 décembre en fin de journée, lors d'une scène captée par plusieurs vidéos qui ont fait le tour des médias et indigné le gouvernement.

Des manifestants leur ont notamment jeté des pavés et des trottinettes, en faisant tomber une de leurs motos. Débordés, les trois agents ont dû fuir les lieux à moto, poursuivis par leurs agresseurs, en laissant l'une d'elle sur la chaussée. Vandalisée par les manifestants, elle a été récupérée plus tard par les forces de l'ordre.

Le parquet de Paris a annoncé dimanche 23 décembre l'ouverture d'une enquête pour "violences volontaires" commises contre des policiers. Aucune interpellation n'a eu lieu après les faits. Édouard Philippe avait déjà fustigé dimanche matin 23 décembre "des agressions d'une violence inouïe" visant les policiers.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyage spirituel: quand les moines servent de guides La saison estivale est le temps idéal pour que chacun puisse se relaxer ou s’évader en voyageant, faire du bénévolat ou encore rendre visite à des proches. C’est aussi l’occasion de faire une pause hors du monde, dans un lieu de retraite spirituelle.