06/12/2019 16:21
Le Vietnam est l’un des six pays du monde les plus touchés par le changement climatique au cours des 20 dernières années, selon un rapport publié par l'organisation allemande Germanwatch.
>>De graves sécheresses sont prévues au Cambodge, au Laos, en Thaïlande et au Vietnam
>>Germanwatch: Le Vietnam parmi les 10 pays les plus touchés par le dérèglement climatique

Inondations dans la province de Cân Tho (Sud).
Photo: Thanh Liêm/VNA/CVN

Selon l’Indice mondial des risques climatiques (IRC) de Germanwatch publié dans le cadre de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques COP25 qui a lieu du 2 au 13 décembre dans la capitale espagnole Madrid, le Vietnam se classe au 6e rang de l’IRC 2020 pour la période 1999-2018.

Au cours des deux dernières décennies, le Vietnam a dû faire face à 226 phénomènes météorologiques extrêmes, faisant chaque année 285 morts en moyenne et causant des pertes économiques annuelles de 2 milliards de dollars, a indiqué ce rapport.

Porto Rico reste en tête de cette liste, tandis que le Myanmar et Haïti se classent parmi les trois premiers. Ils sont suivis par les Philippines, le Pakistan et le Vietnam.

L’IRC (Indice mondial des risques climatiques) de Germanwatch est une analyse basée sur une des séries de données les plus fiables sur l’impact de conditions météorologiques extrêmes et les données socio-économiques y étant associées.

L’IRC 2020 par Germanwatch est la 15e édition de cette analyse annuelle. Son but et de mettre en contexte les débats actuels sur les politiques climatiques – en particulier les négociations internationales sur le climat – en montrant les impacts concrets durant l’année précédente et les dernières deux décennies.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Les destinations touristiques les plus visitéees pendant le Têt 2020 Pendant les vacances du Têt 2020, le complexe touristique Ngu Hành Son de Dà Nang (Centre) a accueilli 40.000 visiteurs, dont la moitié était des étrangers, soit une hausse de 16% par rapport à l’année dernière.