13/03/2018 23:01
L’auteur français de bande dessinée Gérard Gorridge, connu pour son pseudonyme "Ma xó de Hanoï" (fantôme de Hanoï) grâce à ses connaissances de la capitale vietnamienne, est décédé en France le 9 février 2018, à l’âge de 61 ans.
>>S’il te plaît, dessine-moi un Pho !

Gérald Gorridge et son œuvre "Mangeurs de feu" présentée à Angoulême en novembre 2016.
Photo : Archives familiales/CVN

Professeur de l’École européenne supérieure de l’image (EESI), Gérald Gorridge était l’un des piliers de l’enseignement de la BD à Angoulême (France). Passionné pour le Vietnam, il s’y rendait depuis 1999 pour animer des master-classes destinées aux jeunes peintres de la BD. Il a initié des échanges entre Hanoï et Angoulême, emmenant ses jeunes élèves dans des master-classes à Hanoï, et inversement, invitant de jeunes créateurs vietnamiens à Angoulême. Ces échanges ont inspiré plusieurs ouvrages : Les Fantômes de Hanoï (Casterman, 2006), La Rivière des Parfums (Carnets du Vietnam, Casterman, 2009), et le récent Mangeurs de feu (Enfants rouges, 2016), une ode à la cuisine asiatique dessinée avec passion. Ses œuvres ont esquissé les visages de l’histoire et de la culture de Hanoï, ont bercé les lecteurs au cœur de l’ancienne capitale impériale de Huê, sur la rivière de Parfum romantique et ont loué les délices des spécialités culinaires vietnamiennes.

Gérald Gorridge cherchait aussi à promouvoir les échanges culturels entre la France et le Vietnam. Il a notamment participé au projet «Trà Art» afin de faire connaître le thé vert cueilli des théiers séculaires des régions montagneuses du Nord du Vietnam. Une exposition mettant ce projet à l’honneur se tiendra en juin prochain à l’Espace de Hanoï. Elle présentera le «shan tuyêt», un thé authentique du Vietnam, et offrira aux yeux des visiteurs les paysages magnifiques créés par ces plantations.

Hommages

Un dessin en hommage à Gérald Gorridge de Ta Huy Long, un de ses anciens étudiants de la master-classe à Hanoï.

L’après-midi du 12 mars, les élèves des master-classes de Gérald Gorridge à Hanoï et les personnes qui ont la chance de travailler avec lui ont assisté à une cérémonie d’hommage à l’Espace.

Au nom des amis et anciens étudiants de Gérald Gorridge au Vietnam, Nguyên Dinh Thành, manageur de l’Elite PR School à Hanoï, a envoyé un message empreint d’émotion à la famille de l’artiste en France.

"Nous, les ami(e)s et anciens étudiants de Gérald Gorridge au Vietnam, garderons toujours dans notre cœur l’image de Gérald : un professeur dévoué et enthousiaste. Il nous a montré combien notre héritage d’estampe populaire est précieux et comment on peut la revisiter pour la rendre perpétuelle par la bande dessinée, moderne et attrayante.

Un inspirateur qui nous rappelle sans arrêt  la nécessité de créer une tradition de bande dessinée vietnamienne pour préserver la diversité culturelle et  la fierté nationale.

Un faiseur de ponts culturels et humains entre la France et le Vietnam. Il l’a fait durant sa vie professionnelle et personnelle d’une manière admirable.
ll est pour nous tous avant tout un ami.

Joyeux, sincère, optimiste de nature et rempli d’humour : il restera toujours parmi nous avec son sourire éternel. Devant lui, l’ennui s’enfuit.

Nous n’exprimons pas aujourd’hui nos condoléances mais un au revoir.
Nous sommes convaincus qu’en ce moment, là-haut, il nous regarde avec son sourire et son clin d’œil malicieux.

Au revoir Gérald !
".

Huong Giang/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Un Depuis 15 ans, chaque dimanche matin, les philatélistes de la capitale se donnent rendez-vous dans un petit café de la rue Triêu Viêt Vuong. Rassemblés sur le trottoir, ils boivent du thé et du café tout en échangeant des timbres.