17/10/2019 18:39
L’ONU Femmes, l'ambassade d'Irlande et ChildFund Vietnam ont lancé jeudi 17 octobre un concours visant à éliminer la stigmatisation et les stéréotypes sexistes dans les contes de fées.

>>Amélioration du rôle des femmes du secteur des relations extérieures à l’ère numérique
>>Création d’une identité visuelle sur l'égalité des sexes
 


Intitulé "Génération Égalité", le concours se poursuit jusqu’au 27 novembre 2019.  Le gagnant aura la possibilité de travailler avec une équipe de professionnels pour développer ses histoires en bande dessinée ou en vidéo de dessins animés.

Ce concours s’inscrit dans le cadre des activités en l’honneur de la Journée des femmes vietnamiennes (20 octobre), de la campagne des 16 jours d'activisme contre la violence sexiste (du 25 novembre au 10 décembre) et du 25e anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action 2020 de Pékin.

Il vise non seulement à autonomiser les femmes et les filles et à réduire les inégalités entre les sexes dans la littérature, mais également à offrir aux générations futures une plate-forme permettant d'accéder à des textes littéraires contenant des messages sur l'égalité des sexes ainsi que de supprimer les barrières systémiques et les normes sociales qui empêchent les femmes et les hommes, les garçons et les filles, de jouir de tout leur potentiel et de toutes leurs capacités.

Les œuvres candidates doivent être présentées sous forme d’histoire (pas plus de 2.000 mots) ou de bande dessinée avec scénario. Toutes les candidatures doivent être soumises avant le 27 novembre 2019 au bureau de représentation de l’ONU Femmes au Vietnam, au 304 rue Kim Ma, dans le district de Ba Dinh, à Hanoï, ou par courrier électronique à l'adresse : unwomen2010@gmail.com avec le titre "Soumission pour le concours de contes de fées".

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.