26/04/2022 09:32
Un prototype d'aéroport urbain pour drones de livraisons et potentiellement, un jour, taxis volants, a vu s'élever lundi 25 avril dans le ciel britannique une caisse de prosecco pour un vol d'essai salué comme historique.
>>Tests en conditions réelles à la fin de l'hiver
>>L'avion électrique décolle pour un ciel plus vert
>>La grand-messe de la tech prêche des convertis

Un drone transportant une caisse de prosecco à Coventry, dans le centre de l'Angleterre, le 25 avril. Photo : AFP/VNA/CVN

Air-One, un "vertiport" éphémère pour drones et futurs véhicules électriques à atterrissage et décollage vertical, est présenté par ses promoteurs comme le premier du genre et salué comme ouvrant une nouvelle ère du transport aérien.
Sitée à Coventry (Centre de l'Angleterre), longtemps réputée pour son industrie automobile, le "vertiport" sera utilisé pendant un mois pour servir de vitrine à ce secteur émergent.

Le vol inaugural a symboliquement fait s'élever dans les airs six bouteilles de vin pétillant pesant environ 12 kilos depuis l'aire de lancement.

Le drone, un Malloy Aeronautics T150 habituellement utilisé pour de la logistique par l'armée britannique, est le plus gros à voler dans un environnement urbain, selon Ricky Sandhu, fondateur et directeur exécutif d'Urban-Air Port, l'entreprise britannique à l'origine du projet.

"Vous vous trouvez dans le premier vertiport entièrement opérationnel au monde", a-t-il déclaré devant des centaines de personnes, parmi lesquelles se trouvaient les 25 salariés de l'entreprise et des soutiens gouvernementaux.

"C'est une industrie qui prend son envol, bien sûr, mais elle commence vraiment à prendre de la vitesse", a ajouté le chef d'entreprise.

"Nous sommes tous habitués au changement... mais c'est l'importance du changement que l'on sous-estime toujours, et les choses changent vraiment très vite", a-t-il ajouté.

"Écosystème

Urban-Port développe des infrastructures au sol pour des drones de livraison et les taxis aériens attendus cette décennie, et a passé toute l'année écoulée à préparer la démonstration de Coventry.

Le site temporaire près de la gare de la ville vise à montrer comment un pôle intégré pour les appareils peut fonctionner dans la densité d'un environnement urbain, tout en illustrant comment il peut servir de mini-aéroport vertical.

D'autres démonstrations sont prévues au Royaume-Uni et au-delà dans les mois qui viennent, avec un objectif de 200 sites à travers le monde.

Les sites sont conçus pour être facilement montés et démontés, et utilisent des piles à combustible à l'hydrogène pour fournir de l'énergie "zéro émissions" selon l'entreprise.

Des ingénieurs travaillent sur un drone au vertiport Air-One de Coventry, dans le centre de l'Angleterre, le 25 avril. Photo : AFP/VNA/CVN

Celle-ci revendique pour 65 millions de livres sterling (77 millions d'euros) de commandes, et des projets sont prévus aux États-Unis, en Australie, France, Allemagne, Scandavie et Asie du Sud-Est.

Supernal, filiale américaine du constructeur automobile sud-coréen Huyndai, qui développe un véhicule électrique volant autonome pouvant transporter des passagers, est l'un de ses partenaires.

"Nous nous concentrons sur la construction d'un écosystème permettant à cette technologie de prospérer", a déclaré Michael Whitaker, son directeur commercial, car, "sans vertiports, sans endroit où atterrir, ça ne marchera pas".

Supernal espère faire certifier son véhicule d'ici 2024 avant une production de masse. "Vous verrez des opérations cette décennie, mais je crois que les années 2030 seront vraiment la décennie de la mobilité aérienne avancée, et à partir de là, ce sera plus omniprésent", a déclaré M. Whitaker.

Premiers secours 

Aux côtés du secteur privé, Urban-Air Port était l'un des 48 projets financés par un fond gouvernemental de 300 millions de livres sterling (356 millions d'euros) destinés à des projets prometteurs pour verdir le transport.

L'entreprise souligne que ces vertiports pourraient être utilisé par les autorités locales, notamment les services d'urgence, ainsi que des opérateurs logistiques, ou même l'armée.

Le fondateur et directeur général du vertiport Air-One Ricky Sandhu à Coventry, dans le Centre de l'Angleterre, le 25 avril. Photo : AFP/VNA/CVN

La police des West Midlands, la deuxième force du pays, qui couvre Coventry et sa région, a lancé certains de sa douzaine de drones depuis Air-One lundi 25 avril.

Mark Colwell, son responsable des drones, relève que leur utilisation a augmenté de manière "spectaculaire", d'un appareil à 2017 à 12 aujourd'hui utilisés par des officiers spécialisés.

Ils sont lancés depuis des véhicules de patrouille pour des opérations variées, recherches, gestion des foules, et la législation actuelle impose qu'ils restent à portée de vue.

De telles infrastructures "seraient très utiles", a souligné le policier, "non seulement pour la police", mais aussi les services de secours.
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

SEA Games 31 : les visiteurs étrangers impressionnés À l’occasion des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), le Vietnam a accueilli un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’officiels et d’amoureux du sport, venus de tous les pays de la région.