23/07/2018 16:19
Les hôpitaux à Gaza risquent de fermer leurs portes à cause de l'épuisement de ravitaillement dont notamment le carburant, a mis en garde dimanche 22 juillet un haut responsable de l'ONU.
>>À Gaza et en Israël, la peur de la guerre malgré la trêve
>>Gaza: le secrétaire général de l'ONU exprime sa profonde préoccupation

Le coordonnateur humanitaire des Nations unies pour le territoire palestinien occupé, Jamie McGoldrick (centre) à Beit Lahia dans le Nord de Gaza.
Photo: AFP/VNA/CVN 

"Au moins un hôpital a été forcé à fermer pendant quelques heures, et les services sont considérablement réduits dans d'autres", a déclaré Jamie McGoldrick, le coordonnateur humanitaire des Nations unies pour le territoire palestinien occupé. "Avec des coupures de courant d'environ 20 heures par jour, si le carburant n'arrive pas immédiatement, la vie des personnes sera en jeu, avec les patients les plus vulnérables, comme les cardiaques, les dialysés et les nouveau-nés en soins intensifs", a-t-il ajouté.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'hôpital Al Qods, qui réalise des interventions médicales vitales en faveur de 150.000 personnes par an, y compris les chirurgies majeures, les accouchements et les soins intensifs, sera obligé de fermer ses portes dans les jours à venir. Quatre autres hôpitaux risquent de manquer de carburant dans les trois prochains jours, réduisant ainsi considérablement la fourniture de services médicaux essentiels à la population de Gaza.

De plus, le fonctionnement réduit des installations d'eau et d'assainissement risque d'accroître les maladies et les flambées d'origine hydrique. Depuis lundi 16 juillet, les autorités israéliennes ont interdit l'entrée de carburant à Gaza dans le cadre des restrictions renforcées à l'importation et à l'exportation, suite au lancement de cerfs-volants incendiaires de Gaza en Israël, qui a causé d'importants dégâts matériels.

M. McGoldrick a appelé Israël à mettre fin aux restrictions empêchant l'importation de carburant et aux bailleurs de fonds de fournir un financement immédiat pour le carburant d'urgence, qui devrait être épuisé au début du mois d'août.

"Jusqu'à ce que des solutions plus durables à la crise de l'électricité à Gaza soient trouvées, deux mesures peuvent éviter de nouvelles dévastations à Gaza à court terme", a déclaré M. McGoldrick. "Israël doit laisser entrer le carburant et les autres fournitures essentielles et les donateurs doivent mobiliser des ressources pour faire en sorte que les installations essentielles reçoivent le carburant dont elles ont besoin".

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.