05/07/2018 16:36
Le fabricant de gaz industriel américain Praxair a cédé au japonais Taiyo Nippon Sanso ses actifs européens, pour tenter de satisfaire les autorités européennes de la concurrence, avant sa fusion avec l'allemand Linde, a indiqué ce dernier jeudi 5 juillet.
>>Gazprom approche un nouveau record d'exportations vers l'Europe en 2018
>>Pétrole: le Brent dépasse 80 dollars, les 100 en ligne de mire

Steve Angel, le Pdg de Praxair, le 2 juin 2017 en Allemagne.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le groupe américain Praxair a vendu un paquet d'actifs d'une valeur de 5 milliards d'euros à son concurrent japonais, soit la majeure partie de ses activités au sein de l'Union européenne. "Nous adoptons une approche constructive pour répondre aux préoccupations réglementaires européennes", a indiqué dans un communiqué Steve Angel, patron de Praxair.

Comme dans toute transaction de cette envergure, l'exécutif européen s'est donné jusqu'au 9 août pour donner ou non son feu vert au mariage Praxair - Linde et le gendarme américain doit également ce prononcer d'ici l'automne.

Linde avait indiqué en février que les conditions exigées par la Commission européenne allaient au-delà des lignes rouges que s'étaient fixés les deux groupes avant leur fusion, n'excluant pas alors un possible renoncement.

Ce rapprochement évalué à 68 milliards d'euros doit donner naissance au leader mondial des gaz industriels, devant le français Air Liquid. Il devra être bouclé d'ici au 24 octobre, selon le droit allemand.
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte de la vannerie des Nùng à Cao Bang

La salangane, poule aux œufs d’or de Côn Dao Côn Dao, en Mer Orientale, est un des fiefs des salanganes, ces sortes d’hirondelles marines qui produisent un nid de salive. Une denrée difficile à récolter qui se négocie à prix d’or en Asie.