07/09/2015 09:32
La fête de la mi-automne approchant, de nombreuses familles ont tendance à acheter des ingrédients préparés à l’avance pour leurs gâteaux de lune «faits maison». La qualité de ces produits est toutefois incertaine.
>>Gâteaux de lune faits maison
>>Gâteaux de lune pour VIP

Lorsqu’on prépare un gâteau de lune de A à Z, la sécurité sanitaire des aliments est assurée. Les colorants azoïques et les agents de conservation sont écartés. Une préparation entièrement maison est aussi gage de saveurs authentiques. Toutefois, cette pratique tend à diminuer au sein des familles, qui choisissent de gagner du temps en achetant des ingrédients préparés à l’avance.

Dans une boutique de la rue Nguyên Khuyên, à Hanoi.

«Tous les ans, je confectionne des +banh deo+ (gâteau à base de farine de riz gluant cuit) et des +banh nuong+ (gâteaux cuits au four avec diverses farces) à l’occasion de la fête de la mi-automne, pour les offrir à mes proches», raconte Lê Chi Huong, domiciliée à Tôn Duc Thang, à Hanoi.

«Auparavant, je réalisais moi-même toutes les étapes. Mais cela me prend désormais trop de temps. Depuis deux ans, je me rends dans une boutique de la rue Nguyên Khuyên, à Hanoi, pour acheter des ingrédients déjà mélangés. Je sais qu’ici, les propriétaires cuisent la garniture sur place. Cela me rassure», dit Mme Huong, occupée à choisir ce dont elle a besoin sur les étalages de la boutique. Et de préciser : «Un cadeau est plus précieux quand on le fait soi-même».

De la farine de riz gluant cuite à l’eau sucrée

Dans la boutique de la rue Nguyên Khuyên, la vendeuse présente aux clients plusieurs sortes de garnitures, qui viennent d’être cuites. Tandis que son patron explique précisément leur manière de faire la pâte.

«Le magasin est ouvert depuis trois ans. Il se développe rapidement depuis deux ans, confie une vendeuse. Outre les clients de Hanoi, certains viennent de provinces lointaines comme Hà Giang, Thai Nguyên ou Nam Dinh. Ils commandent nos produits à travers notre page Facebook».

Le patron explique quant à lui que «ses produits sont appréciés par les clients car nous les faisons nous-mêmes. Nous n’utilisons pas de produits chimiques».

À Hanoi, de nombreuses boutiques où l’on vend des ingrédients pour les gâteux de lune sont apparues sur les rues Hàng Thiêc, Lê Van Linh, Nguyên Khuyên, Nguyên Hông, etc. La plupart disposent d’un site. Toutes sortes de farines et de garnitures y sont vendues. La farine de riz gluant cuite (pour le banh deo) coûte 60.000 dôngs le kilo. Le prix de celle pour le banh nuong varie entre 23.000 et 90.000 dôngs le kilo. L’eau sucrée, 80.000 dôngs le litre. Les garnitures à base de haricots verts, de haricots rouges ou de graines de lotus sont vendues 100.000 dôngs le kilo.

Inquiétude sur la provenance des ingrédients

Des ingrédients pour les gâteaux de lune sont vendus dans la rue Hàng Buôm, à Hanoi.

Mais attention, ces produits comportent des risques en matière de sécurité alimentaire. Les ingrédients pour la garniture, tels que les jaunes d’œuf salés, la graisse, la saucisse, les confis de courgette, etc. peuvent facilement être avariés.

La provenance de la plupart des produits, qui sont vendus sur Internet ou sur les marchés traditionnels - Hôm, Dông Xuân et dans la rue Hàng Buôm, à Hanoi - n’est pas claire. Les farines sont emballées sans date d’expiration, ni source de production. Leurs prix sont très bas mais leur qualité est incertaine.

«Les consommateurs doivent choisir un producteur avec une adresse de fabrication fixe pour que les organismes concernés puissent assurer les intérêts des consommateurs», souligne Chu Xuân Kiên, chef adjoint du Service de l’industrie et du commerce de Hanoi.

«Tous les établissements de fabrication d’ingrédients pour les gâteaux de lune qui ont un site Internet ont été placés sous contrôle. Mais il est difficile de surveiller la commercialisation entre individus ou entre les familles», ajoute M. Kiên.

La tendance aux gâteaux de lune «faits maison» ne cesse de se développer et il faut l’encourager au profit d’une consommation de produits entièrement industriels. Toutefois, surveiller l’hygiène et la qualité des matières premières est impératif.
 
Texte et photos : Duy Minh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.