14/06/2019 21:45
Le Vietnam a réaffirmé son engagement à mettre effectivement en œuvre la Convention relative aux droits des personnes handicapées aux niveaux national, régional et mondial dans le but de ne laisser personne à la traîne.
>>Le Vietnam œuvre pour les droits des handicapés
>>Droits humains: Le Vietnam prouve sa responsabilité internationale

Formation professionnelle pour les enfants handicapés dans la province de Bac Ninh (Nord). Photo: Thanh Thuong/VNA/CVN

S’adressant à la 12e session de la Conférence des États parties (COSP) à la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH), du 11 au 13 juin à New York, le représentant permanent adjoint de la Mission permanente du Vietnam à l’ONU, Dinh Nho Hung, a déclaré que le Vietnam a pour la première fois achevé une enquête nationale sur les personnes handicapées selon les normes internationales.

Les résultats de l’enquête montrant leurs conditions socio-économiques constituent une base importante pour que le Vietnam élabore des politiques et des programmes visant à éliminer les obstacles qui les confrontent, à renforcer leur engagement dans tous les aspects sociaux et à améliorer leur qualité de vie.

Dinh Nho Dung a souligné que le Vietnam privilégiait toujours les activités de sensibilisation des organes publics, des personnes handicapées et des membres de leur famille, ainsi que de l’ensemble de la communauté, par le biais de cours de formation, de conférences, de programmes et de publications destinés aux médias.

Le Vietnam a choisi le 18 avril comme la Journée des personnes handicapées, a fait savoir le représentant permanent adjoint.

Lors de la session tenue sur le thème "Assurer l’inclusion des personnes handicapées dans un monde en mutation grâce à la mise en œuvre de la CDPH", les représentants des pays et des organisations ont partagé leur expérience en matière de mise en œuvre de la Convention, en veillant à ce que les personnes handicapées soient reconnues et respectées et en promouvant leurs contributions à la société.

Ils ont souligné la nécessité de tirer pleinement parti de la science et de la technologie pour faciliter la vie des personnes handicapées grâce à de nouvelles inventions permettant de rénover leurs moyens de déplacement, leurs appareils d’appui auditif et visuel à un coût abordable, contribuant ainsi à faire face aux défis auxquels elles sont confrontées en matière de discrimination, d’inégalité et de pauvreté.

Agir pour les personnes handicapées

S’exprimant lors de la séance d’ouverture de la 12e session de la conférence des États parties à la CDPH, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déclaré que l’inclusion des personnes handicapées était au cœur des promesses de l’Agenda 2030 pour le développement durable. 

Il a appelé les membres de la CDPH à continuer à conjuguer leurs efforts et à œuvrer  avec les agences de l’ONU et leurs partenaires pour réaliser les objectifs de la Convention.

Il a également annoncé le lancement d’une nouvelle stratégie de l’ONU en faveur des personnes handicapées qui devra permettre de mieux intégrer les personnes handicapées au sein de l’Organisation et de faire de l’ONU un allié stratégique.

"Je veux que les Nations unies soient accessibles à tous. C'est très simple: nous ne pouvons pas être une plate-forme de changement lorsque les personnes handicapées n'ont pas accès à cette plate-forme pour parler", a-t-il déclaré.

Antonio Guterres a signalé que la stratégie est le résultat d’un "examen complet de notre performance en matière d’inclusion des personnes handicapées", qu’il a commandé au début de son mandat.

"Le rapport montre un manque de compréhension et d’approches systémiques pour s’assurer que nous assumons nos responsabilités. Il montre une inégalité dans notre approche - dans l’utilisation des outils et mécanismes existants - non seulement dans nos stratégies, mais aussi dans notre connaissance des politiques de base", a-t-il précisé.

Pour cette raison, la stratégie cherche, par des actions plutôt que par des mots, "à élever les normes de fonctionnement de l’ONU dans le domaine de l’inclusion des personnes handicapées et à réaliser le changement unifié et transformateur dont nous avons besoin", a-t-il encore indiqué.

Le chef de l’ONU a également rappelé que l’inclusion des personnes handicapées est essentielle à la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et que, lorsque les obstacles sont levés et que des opportunités sont offertes aux personnes handicapées, tout le monde en bénéficie. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).