11/06/2020 17:01
Selon le Département C10 relevant du ministre de Police, jusqu'à présent les centres de détention accueillent plus de 130.000 détenus pratiquants de différentes religions. Ces derniers temps, la garantie des droits de la liberté de croyance religieuse pour les prisonniers reste l’une des priorités du Vietnam.
>>La lutte contre la pandémie de COVID-19 dans les prisons
>>Fête nationale : plus de 17.000 prisonniers seront amnistiés

Dans le centre de détention de Tân Lâp, relevant du Département C10.
Photo : DV/CVN

Les prisons, les établissements d'enseignement obligatoire et les maisons de correction du Département C10 respectent strictement les dispositions de la Constitution, du droit pénal, de la loi de l'exécution pénale, de la loi sur les croyances et les religions, tout en créant les conditions pour permettre aux détenus de pratiquer leurs croyances religieuses, a fait savoir le directeur du Département C10, le lieutenant-général Hô Thanh Dinh.

Quels que soient leur nationalité, leur origine ethnique, leur sexe, leurs croyances, leur religion, tous les détenus sont égaux, sans distinction au cours de l’exécution de leur peine dans les centres carcéraux. Toutes les violations de la liberté de croyance religieuse sont punies conformément aux dispositions de la loi, a-t-il ajouté.

Les établissements du Département C10 doivent garantir l'absence de conflit, sans discrimination et sans aliénation entre les prisonniers qu’ils soient religieux ou non-croyants. Ils préviennent et empêchent toute violation des règles pénitentiaires, ainsi que les actes illégaux liées aux croyances et aux religions.

Les croyances et les religions sont souvent pour les détenus un outil leur permettant d’orienter progressivement leur conscience morale vers des valeurs de vérité et d’honnêteté. C’est pourquoi, les centres de détention s’efforcent de maintenir un climat amical et positif permettant aux détenus d'exercer leur liberté de croyance et de religion conformément aux dispositions de la loi.

Concrètement, les détenus ont un droit de libre accès aux publications sur les croyances et les religions dans les bibliothèques. Ils peuvent recevoir d'autres types de livres, journaux et autres publications religieuses transmises par leurs proches lors des visites familiales.

Ces derniers temps, le Vietnam n’a cessé de perfectionner son système juridique et sa politique en matière de croyances et de religions, notamment avec l’adoption de la loi sur les croyances et les religions et la mise en action des textes d’application, a rappelé Hô Thanh Dinh.


Six grandes religions reconnues au Vietnam

Actuellement, il existe au Vietnam six grandes religions reconnues. Parmi lesquelles on compte les religions exogènes que sont le bouddhisme, le catholicisme, le protestantisme et l’islam, et les religions endogènes que sont le bouddhisme Hoà Hao et le caodaïsme. Le nombre de pratiquants s’élève à plus de 20 millions de personnes, soit un quart de la population nationale.

La croyance et la religion des habitants se manifestent à travers des milliers de fêtes et activités religieuses qui se déroulent annuellement. Au Vietnam, la liberté de croyance et de religion est un droit reconnu par la première Constitution de 1946 et réaffirmé de manière plus détaillée par les Constitutions révisées de 1959, 1980, 1992 et 2013. Au Vietnam, toutes les religions sont égales devant la loi et l’État respecte et protège la liberté de religion. Personne n’a le droit de violer cette liberté ni d’en abuser.

Le pays a donc promulgué de nombreux textes juridiques dans le but de garantir la liberté religieuse pour tous ses citoyens et pour les détenus en particulier.

Nguyên Tùng/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Binh Liêu, écrin de nature dans la province de Quang Ninh Quand on évoque Quang Ninh, on pense généralement à la baie de Ha Long, à l’île de Cô Tô ou à la montagne de Yên Tu. Rares sont ceux qui connaissent Binh Liêu, une terre encore vierge et peu connue des touristes.