29/07/2021 21:43
L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a inscrit le Parc national de l'Ivindo, situé dans la province gabonaise de l'Ogooué-Ivindo (Nord-Est), dans sa liste du patrimoine mondial, a annoncé mercredi soir 28 juillet le président gabonais Ali Bongo Ondimba sur son compte Facebook. 
>>Les grandes villes thermales européennes classées au patrimoine mondial de l'UNESCO
>>Grande Barrière de corail "en danger" pour l'UNESCO, l'Australie prête à contester

Vue du Parc national de l'Ivindo au Gabon.
Photo : Le Nouveau Gabon

C'est "un grand jour", a exulté celui qui se présente comme un défenseur de l'environnement.

Cette décision "vient récompenser les efforts du Gabon en matière de protection des forêts, dont le rôle est déterminant dans la lutte contre le réchauffement climatique", a-t-il ajouté.

C'est la deuxième réserve naturelle à être classée après le parc de la Lopé, lui aussi dans la province de l'Ogooué-Ivindo, a rappelé le bureau de l'ONU au Gabon dans un tweet en soulignant que ce pays d'Afrique centrale, recouvert à 90% de forêt, "est reconnu pour être un modèle de préservation de son patrimoine naturel".

Créé en 2002, le Parc national de l'Ivindo couvre une superficie de 300.274 ha. On peut y voir les plus grandes et les plus belles chutes d'Afrique centrale, les chutes de Kongou et de Mingouli, dans la partie nord. On y trouve une concentration impressionnante de singes et de gorilles que l'on peut observer depuis le baï (clairière) de Langoué dans le sud du parc.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Hanoï se prépare à la relance du tourisme Cinq mois depuis l'éclosion de la 4e vague du COVID-19, la situation épidémique à Hanoï et à de nombreuses villes et provinces s'est améliorée considérablement.