14/10/2021 08:25
Les ministres des Finances et les banquiers centraux du G20, réunis à Washington, se sont engagés mercredi 13 octobre à éviter "tout retrait prématuré" du soutien à l'économie, tout en surveillant de près les pressions inflationnistes.
>>Taxation des multinationales : accord à 136 pays avec un taux fixé à 15%
>>Taxation des multinationales : vers un feu vert politique du G20
>>Le G20 Finances passe au crible la taxation des multinationales
>>Taxation des multinationales : vers une fumée blanche du G20 Finance

Une affiche annonce les réunions d'automne de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, le 7 octobre à Washington.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous continuerons à soutenir la reprise, en évitant tout retrait prématuré de mesures de soutien, tout en préservant la stabilité financière et la viabilité budgétaire à long terme", selon un communiqué publié à l'issue de la réunion des ministres des Finances et les banquiers centraux du G20 à Washington, mercredi 13 octobre .

Les Banques centrales se sont aussi engagées à surveiller "de près l'évolution des prix" et à communiquer de manière transparente.

L'engagement à aider l'économie intervient alors que l'inflation a accéléré dans le monde sous l'effet d'un rebond de la demande après la récession de 2020.

Les yeux sont rivés sur les principales Banques centrales, notamment la Réserve fédérale américaine (Fed), qui doit décider en novembre si elle commence à réduire son aide.

Les grands argentiers sont réunis à Washington à l'occasion des réunions d'automne du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale.

Ils ont souligné qu'ils utiliseraient "tous les outils disponibles aussi longtemps que nécessaire" pour accompagner les personnes les plus affectées par la crise provoquée par la pandémie : les femmes, les jeunes et les travailleurs au noir et peu qualifiés.

Le FMI, qui a abaissé sa prévision de croissance mondiale à 5,9% pour cette année contre 6% en juillet, a mis en garde contre la grande disparité dans la reprise liée à une vaccination poussive dans les pays en développement.

Concernant la vaccination, ils s'efforceront "d'aider à remédier aux goulets d'étranglement et aux pénuries d'outils de lutte contre le COVID-19 dans les pays à revenu faible et intermédiaire, au cours des prochains mois".

"Nous réaffirmons notre engagement à garantir un accès sûr, équitable et abordable aux vaccins, aux produits thérapeutiques et aux diagnostics", ont-ils souligné.

Le G20 est sous la présidence italienne. Le ministre des Finances italien Daniele Franco et le gouverneur de la Banque centrale italienne Ignazio Visco ont estimé que ces problèmes étaient dans l'ensemble transitoires.

La remise en ordre de marche des chaînes d'approvisionnement "va prendre du temps" étant donné l'ampleur de la pandémie, a souligné M. Visco au cours d'une conférence de presse. Mais il a estimé que dans les mois à venir, "les goulets d'étranglement (...) vont s'estomper et les prix vont diminuer".

Il a toutefois reconnu qu'il y avait "débat" au sein du G20 sur la possibilité que pour certains produits, les problèmes d'approvisionnement deviennent plus permanents. "Nous devons comprendre s'il y a des facteurs plus structurels", a-t-il noté.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Lancement du circuit touristique à pied La cérémonie de lancement du circuit à pied "L'architecture française au cœur de Hanoï" et de l'application de présentation automatique (App Audio Guide) a eu lieu dans la matinée du 23 octobre au Musée national d'histoire du Vietnam.