29/09/2012 15:22
Les fusions-acquisitions (mergers and acquisitions en anglais, ou M & A) sont une tendance inéluctable dans un contexte de crise économique, ont rappelé des spécialistes. Depuis quelques années, les opérations de M&A sont légion au Vietnam avec une croissance annuelle de 30%.

Selon les statistiques des sociétés d’études de marché, ces affaires ont battu des records en 2011 avec une croissance de 135% sur 2010, et un volume de capitaux de 4,7 milliards de dollars au lieu de 1,7 milliard l’année précédente.

Ce premier trimestre, elles ont atteint 1,7 milliard de dollars, faisant du Vietnam la 8e économie en matière de M & A dans la région Asie-Pacifique, hors Japon. Cette année, Andy Ho, directeur exécutif du groupe Vina Capital, prévoit une croissance des fusions-acquisitions allant de 20% à 40%. Selon lui, les investisseurs étrangers préfèrent les sociétés du privé qui permettent des opérations de cinq à dix millions de dollars. 


Les affaires de M & A vont prendre de l’ampleur, surtout dans le secteur bancaire. 

Photo: Huy Hùng/VNA/CVN


De telles opérations entre entreprises ne se justifient  généralement pas pour de seules considérations financières, elles apportent bien plus, notamment en termes de stratégie de croissance, d’organisation, de positionnement sur un marché, de modernisation des technologies, d’apport de compétences humaines ou encore d’une culture d’entreprise... Outre le secteur bancaire et la production de biens de consommation, le M & A vont sous peu nettement se développer dans le secteur immobilier. À cela s’ajoute le programme d’actionnarisation des groupes économiques et compagnies publiques qui laisse augurer de gigantesques fusions-acquisitions. Tout ceci suscite l’attention de nombre d’entreprises du monde entier car ces opérations, qui sont une forme d’investissement indirect, sont une bonne stratégie pour pénétrer et exploiter rapidement un marché étranger en profitant d’un réseau de commercialisation, d’infrastructures existantes, du personnel local...

Larges opportunités dans six secteurs

C’est le Japon qui est le plus actif au Vietnam en matière de fusions-acquisitions. Les compagnies japonaises y sont présentes aujourd’hui dans de nombreux secteurs tels que finance, immobilier, communication, agroalimentaire, biens de consommation... Elles trouvent plus particulièrement de larges opportunités de M & A dans six secteurs que sont la banque, l’agroalimentaire et les boissons, les biens de consommation, la grande distribution, les produits pharmaceutiques, la logistique, les matériaux de construction et la construction.

Quelques grosses opérations ont été réalisées en 2011. En voici quelques exemples : Mizuho avec 15% des actions de Vietcombank pour 567,3 millions de dollars ; Japan Asia Vietnam avec le building Center Point de Hô Chi Minh-Ville; NTT Docomo avec 25% des actions de la compagnie de communications VMG Media pour 370 milliards de dollars. Le groupe Unicharm a acquis 95% des actions de la compagnie Diana Vietnam. Et d’autres acteurs japonais ont acheté 25% des actions de la compagnie Nutifood, 48% des actions de la papeterie de Sài Gon, ou encore 57% des actions de la compagnie d’alimentation Quôc Tê. 


Quant aux tendances futures, selon le directeur chargé des services financiers aux entreprises du groupe KPMG Vietnam, Carl Grodon, ce sera une explosion de ce type de procédé, en particulier dans le secteur de la banque et des biens de consommation. 


L’immobilier aussi à son avantage


Conformément à la tendance apparue en 2011, les M & A dans le secteur immobilier continuent de se développer rondement, un grand nombre d’opérations pour des montants toujours plus élevés étant réalisées.  

La crise prolongée du marché conduit à un boom des affaires de M & A dans le secteur immobilier.   Photo: Tuân Anh/VNA/CVN


Ainsi, C.T Groupe vient d’acquérir de la sarl Thiên Lôc un projet immobilier de 5.900 m² dans l’arrondissement de Go Vâp de Hô Chi Minh-Ville, après avoir obtenu 95% des parts de la sarl Cu Chi pour 24 millions de dollars qui lui donne la maîtrise du projet C.T Sphinx Golf Club & Residence. Début août, Vina Properties Development Group a acquis le projet Novotel Phan Thiêt Ocean Dunes and Golf resort dans la province de Binh Thuân.


Les M & A dans le secteur de l’immobilier attirent également de grandes banques. Le maître d’investissement du centre commercial Cua Nam (Hanoi), d’une superficie de 1.200 m², a accompli les formalités nécessaires pour le céder à une banque commerciale. La compagnie Sovico a succédé à une partie de la cœntreprise Bac My An qui met en oeuvre le Furama Resort Dà Nang. Le groupe BRG a acquis les participations d’investisseurs autrichiens et allemands de l’hôtel Hilton Hanoi. Le groupe Hanel a racheté 70% des actions du groupe Daewoo afin de gérer l’hôtel Daewoo Hanoi...

Thuy Tiên/CVN


 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.