19/05/2020 08:37
L'auteur d'une fusillade sur une base navale américaine était en contact étroit, depuis des années et jusqu'à la veille de l'attaque, avec l'organisation jihadiste Al-Qaïda, ont indiqué lundi 18 mai les autorités fédérales qui ont réussi à récupérer des données cryptées de ses téléphones.
>>Afghanistan : Washington tente de maintenir le processus de paix sur les rails
>>Les États-Unis tuent Qassem al-Rimi, chef du groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique

Photo fournie le 7 décembre 2019 par le FBI d'un bâtiment de la base aéronavale de Pensacola, dans le nord-ouest de la Floride. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Militaire saoudien en formation aux États-Unis, Mohammed al-Shamrani, 21 ans, avait ouvert le feu le 6 décembre 2019 dans la base de Pensacola en Floride, faisant trois morts et huit blessés avant d'être abattu par la police.

Lors de l'attaque, il avait pris le temps de tirer sur un de ses téléphones pour le détruire, sans y parvenir. Les enquêteurs, qui avaient saisi un autre appareil, avaient alors demandé au groupe Apple de les aider à décrypter les données, mais avaient essuyé une fin de non recevoir.

Finalement "grâce à l'ingéniosité de techniciens" du FBI, ces téléphones ont livré leurs secrets: le tireur avait "des liens importants" avec le groupe jihadiste Al-Qaïda "avant même d'arriver aux États-Unis", a révélé le ministre américain de la Justice, Bill Barr, lors d'une conférence de presse.

Il était radicalisé depuis au moins 2015 et son attaque est "le résultat d'années de planification et de préparation", a précisé le directeur du FBI, Christopher Wray.

"L'heure est venue pour une solution législative" qui contraigne les grands groupes technologiques à "mettre la sécurité du public avant les dollars", en a conclu le ministre, qui bataille depuis des mois pour obtenir un accès aux données cryptées pour les forces de l'ordre.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).