02/06/2018 20:13
Le président de l'Union cycliste internationale (UCI), David Lappartient, "ne croit pas" qu'une décision sera prise avant le Tour de France dans le dossier du contrôle antidopage "anormal" de Chris Froome, déclare-t-il samedi 2 juin dans le quotidien Le Parisien.
>>Tour d'Italie: Froome "imperatore" sous réserves
>>Tour d'Italie: Froome, une opération planifiée
>>"Un désastre" si le cas Froome pas réglé avant le Tour selon le président de l'UCI

Le président de l'Union cycliste internationale (UCI), David Lappartient (droite), lors d'une conférence de presse à Genève, le 21 mars 2018.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Mon souhait a toujours été que ce soit jugé avant le Giro, le Tour d'Italie que Froome vient de remporter dimanche 27 mai, explique Lappartient dans un entretien. Maintenant, j'aimerais que ce dossier soit réglé avant le Tour (de France). Bon, il faut être réaliste: je crois que ce ne sera pas le cas."

"Ce n'est pas un laxisme de l'UCI, se défend le président français de l'instance cycliste internationale. Mais quand vous avez 1.500 pages de rapport scientifique, il faut bien les analyser. On doit respecter la procédure, les droits de Chris Froome comme les nôtres."

Le dossier de Chris Froome est entre les mains du tribunal antidopage de l'UCI chargé de décider du sort du quadruple vainqueur du Tour de France après un contrôle "anormal" sur la Vuelta.

Le point d'interrogation demeure sur la date du jugement. Le départ du Tour de France aura lieu le 7 juillet.

La nature de la substance (salbutamol, un médicament utilisé contre l'asthme) à un taux anormalement élevé décelé lors du contrôle antidopage du 7 septembre, n'entraîne pas de suspension provisoire. Ce qui, malgré la polémique, permet à Froome, qui nie s'être dopé, de continuer à courir et de tenter cet été de remporter une cinquième Grande Boucle.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.