26/01/2016 15:58
La neige est tombée dans les régions montagneuses du Nord. Un phénomène extraordinaire qui a surpris les touristes, certains étant ecore coincés sur place. Si cette image prête à sourire, l’air est en revanche beaucoup plus grave chez les agriculteurs, au regard des pertes que cette météo rigoureuse entraîne sur les cultures, le bétail et la volaille.
>>La neige et la glace apparaissent dans plusieurs provinces du Nord
>>La neige couvre tout le bourg de Sa Pa

Au Nord, la neige et le verglas ont fait leur apparition dans la nuit du 23 au 24 janvier ou au petit matin du 24 en haute altitude à Mâu Son dans la province de Lang Son, à Sa Pa (province de Lào Cai), sur le plateau calcaire de Dông Van (province de Hà Giang), sur le mont Yên Tu (province de Quang Ninh), dans la plupart des districts de la province de Yên Bai, dans certaines localités des provinces de Son La et de Hoà Binh, ainsi qu'au Parc national de Ba Vi (Hanoi et Hoà Binh).

Dans les provinces septentrionales, au moins 733 buffles et bœufs sont morts et plus de 3.000 ha de cultures ont été détruits.

Lang Son : la zone touristique
de Mâu Son coupée du monde

À Lang Son, le mercure est descendu le 24 janvier jusqu’à -4,2°C dans la zone touristique de Mâu Son (district de Lôc Binh). Les 10 cm de neige qui se sont abattus ici en haute altitude constituent la plus forte chute depuis plusieurs dizaines d’années. En raison de routes rendues extrêmement glissantes, la circulation est devenue difficile, avec des embouteillages. La zone touristique de Mâu Son et les touristes qu’elle héberge se retrouvent même isolés depuis dimanche 24 janvier.
 
La zone touristique de Mâu Son sous la neige. Photo : Thai Thuân/VNA/CVN

Les premiers à souffrir de ces conditions extrêmes pour le pays sont les habitants. Selon les premières statistiques des 11 districts et ville de la province de Lang Son, le grand froid a tué des dizaines de buffles et bœufs. Les intempéries perturbent la vie de la population, notamment des familles de l’ethnie Dao vivant éparpillées dans les montagnes de la province de Lang Son. Les gens se cloîtrent chez eux et tentent de se réchauffer un allumant un feu de bois. «C’est difficile d’aller faire les courses en raison des embouteillages. Certaines familles n’ont déjà plus rien à manger. Les personnes âgées, les enfants sont de plus en plus nombreux à souffrir de maux de gorge, de toux et de la grippe», indique Phuc Dang, un patriarche du village.
 
En raison de routes rendues extrêmement glissantes, la circulation est devenue difficile. Photo : Tuân Anh/VNA/CVN

Sa Pa : 500 buffles évacués d’urgence
 
Le vice-président du Comité populaire du district de Sa Pa, Lê Tân Phong, a fait savoir que plus de 500 hectares de cultures et de tsao-ko (cardamome) dans le district ont été détruits par le givre. Et d’ajouter que si ces intempéries se poursuivent longtemps, l’agriculture et l’élevage subiront inévitablement de grands dommages.
 
Des groupes de cadres et experts se rendent dans chaque hameau pour aider les​ familles à prendre des mesures de protection du bétail.
Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

Dans un plan de prévention, le district de Sa Pa a ordonné aux agriculteurs à Sa Pa l’évacuation de plus de 500 buffles vers les communes en contrebas comme Tong Sành, Côc San (Bat Xat) et Dông Tuyên (ville de Lào Cai) pour éviter le froid auquel cet animal est particulièrement sensible. «Depuis trois mois, nous avons dû marcher plus de 25 km pour déplacer le bétail vers les régions basses. Nous y avons construit des étables qui servent d’abri pour l’hiver», raconte Sung, issu d’une minorité ethnique.

Dimanche 24 janvier, des embouteillages se sont produits sur des tronçons où la neige est tombée en abondance, notamment dans le district de Sa Pa, où 300.000 touristes s’étaient donné le mot pour contempler la neige.
 
Des cultures sont détrtruites par le givre. Photo : Vu Hà/VNA/CVN

Nghệ An : hausse du nombre d’enfants malades
 
La baisse brutale des températures a bouleversé la vie de nombreuses personnes dans la province de Nghê An. L’hôpital pédiatrique et obstétrique de Nghê An admet un flux croissant d’enfants pour une consultation, voire une hospitalisation.
 
La plupart des enfants souffrent principalement de diarrhée causée par le virus rota, d’infections respiratoires aiguës (pneumonie, bronchite). Le nombre d'enfants hospitalisés a augmenté de 40-50% par rapport aux jours ordinaires, soit 600-700 enfants par jour. Le département de la pédiatrie n’a d’autre choix que de disposer des lits dans les couloirs.
 
Les Comités populaires des provinces montagneuses du Nord ont demandé aux échelons d’appliquer des mesures de protection de la santé de la population ainsi que du bétail, des volailles et des cultures.
 
Le secteur de la Santé invite les établissements médicaux à préparer suffisamment de médicaments, de lits et d’équipements pour accueillir les patients.

Duy Minh/CVN




























 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.