14/04/2018 17:55
Différentes parties ont exprimé leurs réactions aux frappes ciblées menées par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni contre la Syrie.
>>La Syrie dénonce les frappes occidentales, plusieurs bases visées
>>Trump lance des frappes ciblées en Syrie avec Paris et Londres
>>Frappes en Syrie: s’affranchir du droit international pour le faire respecter?

Photo provenant du site internet de l'agence de presse officielle syrienne le 14 avril 2018 d'une explosion dans la banlieue de Damas après des frappes aériennes d'Occidentaux.
Photo : AFP/VNA/CVN

La Syrie a dénoncé une "agression barbare et brutale" des Occidentaux, qu'elle a accusés de chercher à entraver une mission de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) dont une équipe doit entamer samedi 14 avril son enquête à Douma sur l'attaque chimique présumée du 7 avril.

Selon la télévision d'État, la défense anti-aérienne syrienne est entrée en action contre les avions occidentaux, et des missiles contre une position militaire à Homs ont été interceptés.

Au lever du soleil à Damas, des dizaines de partisans du régime arborant des drapeaux syriens se sont rassemblés sur l'emblématique place des Omeyyades, au son des klaxons et de musiques patriotiques.

Les voitures, décorées aux couleurs rouge, noire et blanche, ont même formé un petit embouteillage autour de la fontaine au centre de la place. Certains font le V de la victoire, d'autres font des selfies ou dansent sur la chaussée.

Allié indéfectible de la Syrie, la Russie a réagi par la voix de son ambassadeur aux États-Unis, Anatoli Antonov, aux frappes occidentales. "Nos mises en garde n'ont pas été entendues" et ces frappes sont une "insulte" au président Vladimir Poutine, selon lui.

Selon le ministère de la Défense à Moscou, 100 missiles ont été tirés sur la Syrie, dont "un nombre significatif" ont été interceptés par les forces syriennes. Aucune des frappes n'a atteint les abords des bases aérienne et navale russes en Syrie.

Frégates et avions de chasse

Des Syriens défilent dans les rues de Damas agitant le drapeau national et des photos de Bachar, le 14 avril 2018, pour dénoncer les frappes occidentales.
Photo: AFP/VNA/CVN

Londres a annoncé que quatre avions de chasse Tornado GR4 de la Royal Air Force avaient bombardé un "complexe militaire" près de Homs.

Paris a indiqué que la France avait frappé avec des frégates multimissions en Méditerranée et des avions de chasse. 

Après avoir exprimé la crainte d'une "escalade militaire totale", le patron de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé à la retenue "dans ces circonstances dangereuses".

Autre principal acteur du conflit en Syrie et ennemi juré des États-Unis, l'Iran a lui mis en garde contre les "conséquences régionales" des frappes occidentales, en dénonçant une "action aventuriste".
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.