12/10/2018 22:18
L’Arabie saoudite a retiré jeudi 11 octobre sa demande d’adhésion à la Francophonie après avoir fait l’objet de vives critiques.
>>La Francophonie désigne à sa tête la Rwandaise Louise Mushikiwabo
>>La Francophonie couronne la Rwandaise Louise Mushikiwabo

Le Sommet de la Francophonie à Erevan le 11 octobre. Photo: AFP/VNA/CVN

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) devait étudier la candidature saoudienne en tant que membre "observateur", donc sans droit de vote, ce jeudi après-midi 11 octobre, en pleine tension après la disparition mystérieuse en Turquie du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, très critique envers le pouvoir saoudien. Mais le royaume a fait parvenir un courrier à l’OIF, demandant "le report" de la demande d’adhésion, a indiqué l’organisation.

L’OIF a en revanche accepté, en tant qu’observateurs, l’Irlande et Malte, qui comptent respectivement 12% et 13% de francophones, selon l’OIF, ainsi que la Gambie, petit pays largement anglophone mais entouré de pays francophones, et l’État américain de Louisiane, où 200.000 francophones vivent, sur 4,7 millions d’habitants.

La ministre rwandaise des Affaires étrangères a la voie libre pour prendre les rênes de l’OIF pendant quatre ans, depuis que le Canada a annoncé, avec le Québec, qu’il retirait son soutien à la secrétaire générale sortante, la Canadienne d’origine haïtienne Michaëlle Jean, qui briguait un nouveau mandat.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Thuân An, une paisible plage de Huê La ville de Huê est non seulement célèbre pour sa citadelle et ses tombeaux royaux, mais aussi pour ses longues plages sauvages. Rares sont ceux qui connaissent celle de Thuân An, dont l’atmosphère paisible ne laisse pourtant personne indifférent.