18/01/2020 17:14
L'ancien président de la République, François Hollande, a pris vendredi 17 janvier la défense de Ségolène Royal, dont il est l'ex-compagnon, en estimant qu'on avait manqué à son égard d'"élégance" et de "reconnaissance".
>>Message de félicitations à l’occasion de la Fête nationale française
>>Ségolène Royal reconnaît qu'elle ne sera pas à la tête du Pnud

Ségolène Royal et François Hollande le 10 mai 2017 devant l'Élysée à Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

Ségolène Royal "mérite de la reconnaissance pour ce qu'elle a fait d'abord dans les gouvernements auxquels elle a participé. Elle a été plusieurs fois ministre de l'Environnement, de l'Écologie : c'est une femme qui a toujours eu ses opinions, qui les a toujours exprimées", a estimé François Hollande, qui participait aux Assises de la citoyenneté organisées à Rennes.

"Elle s'était consacrée aux pôles parce qu'on lui avait demandé de le faire. Je pense qu'elle aurait mérité de pouvoir poursuivre sa mission (d'ambassadrice des pôles, ndlr). Je pense qu'on a manqué d'élégance, et surtout de reconnaissance", a ajouté l'ancien chef de l'État (2012-2017).

L'ancienne ministre socialiste, visée par une enquête préliminaire sur l'usage fait des moyens mis à sa disposition en tant qu'ambassadrice des pôles, et mise en cause par le gouvernement pour ses critiques de la politique menée, notamment la réforme de retraites, a dit jeudi 16 janvier avoir déjà quitté son poste d'ambassadrice.

Elle avait été nommée à ce poste par Emmanuel Macron en 2017.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.