09/12/2019 09:00
Le trafic à la SNCF et à la RATP sera encore très perturbé lundi 9 décembre, cinquième journée de la grève illimitée contre la réforme des retraites, ont annoncé dimanche 8 décembre les deux groupes de transport public, qui ont alerté les voyageurs sur les risques de saturation de leur réseau.
>>Retraites : bras de fer et derniers arbitrages avant une semaine décisive
>>Retraites : la grève dure dans les transports, nouvelle épreuve de force en vue
>>France : ultimes préparatifs avant un jeudi noir contre la réforme des retraites

Des écrans d'information à la gare de Lyon, à Paris le 8 décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Invitant les usagers à "limiter" ou "différer leurs déplacements", les deux entreprises ont déjà prévenu qu'il ne devrait pas y avoir d'amélioration mardi 10 décembre, date d'une deuxième journée de mobilisation nationale interprofessionnelle contre le projet de réforme du gouvernement. À la RATP, lundi 9 décembre, dix lignes de métro sur seize seront fermées et seules les lignes automatiques 1 et 14 "fonctionneront normalement", a indiqué la régie des transports parisiens.

À la SNCF, si le trafic sera en légère amélioration, "la journée de lundi 9 décembre va encore être extrêmement compliquée pour tous nos passagers, puisque le réseau sera encore extrêmement perturbé", a déclaré lors d'un point-presse Agnès Ogier, porte-parole du groupe ferroviaire. La SNCF prévoit de faire circuler seulement un TGV et un Transilien (RER SNCF et trains de la banlieue parisienne) sur cinq. Concernant les TER, il y aura trois liaisons sur dix, "essentiellement assurées par bus", a précisé la direction dans un communiqué. Il est prévu un train Intercités sur cinq "en moyenne", tandis que le trafic international sera "très perturbé".

Au total, la SNCF prévoit d'assurer "entre 15% à 20% du trafic. Ça veut dire un léger mieux mais qui ne correspond pas du tout aux besoins sur une journée classique comme un lundi, en particulier sur (les) Transilien" en région parisienne, a souligné Mme Ogier. "Nous verrons une amélioration, néanmoins il va y avoir beaucoup plus de monde. Il y a donc un risque de saturation sur les gares et sur les quais. Nous invitons tous ceux qui le peuvent à limiter leurs déplacements en train", a-t-elle ajouté.

"Pas d'amélioration mardi 10 décembre"

Pour les TGV, la SNCF prévoit un train sur six sur l'axe Est et pour les Ouigo, un train sur cinq sur l'axe Sud-Est, un train sur quatre sur les axes Atlantique et Nord. Il y aura un TGV intersecteurs (province-province) sur sept. En Île-de-France, où deux lignes de RER sont exploitées en commun par la SNCF et la RATP, il y aura un RER A sur deux "en moyenne aux heures de pointe" (06h30/09h30, 16h30/19H30).

Pour le RER B, l'interconnexion sera "suspendue à Gare du Nord" et il y aura un train sur trois "en moyenne" toute la journée sur la portion nord exploitée par la SNCF, tandis que sur la portion sud gérée par la RATP, il est prévu un train sur trois seulement aux heures de pointe.

Sur l'ensemble du réseau RATP, le trafic sera "extrêmement perturbé" lundi 9 décembre, a indiqué la direction dans un communiqué. Dix lignes de métro (2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13) sur seize seront totalement fermées. Les lignes automatiques 1 et 14 du métro parisien et la ligne Orlyval, qui dessert l'aéroport d'Orly, "fonctionneront normalement et toute la journée". Sur les lignes 4 et 7, il y aura un métro sur trois "uniquement aux heures de pointe", tandis que le trafic des lignes 8 et 9 sera "assuré partiellement aux heures de pointe".

Plus de la moitié des bus rouleront. Le trafic des tramways sera "perturbé" avec des variations de fréquence des rames selon les lignes. Pour mardi 10 décembre, la SNCF n'attend "pas d'amélioration", a prévenu Mme Ogier. La RATP a estimé que son trafic "devrait être également extrêmement perturbé" mardi 10 décembre, "avec une offre similaire à celle de lundi 9 décembre sur les réseaux métro et RER".

AFP/VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous touristiques à Hôi An : les cafés-restaurants