21/07/2018 17:13
Un lémurien maki vari, cinq pythons réticulés et de nombreux oiseaux rares sont nés depuis le début de l'été au zoo d'Amnéville (Moselle), a-t-on appris vendredi 20 juillet auprès du parc animalier.
>>Rénové, le parc zoologique de Paris rêve d'un public plus nombreux
>>L'orang-outang le plus âgé du monde meurt dans un zoo australien
>>Rarissime naissance d'une bisonne blanche au zoo de Belgrade

Bébé lémurien maki vari au zoo d'Amnéville, photo du 20 juillet.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le maki vari, espèce endémique de Madagascar reconnaissable grâce à sa fourrure noire et blanche, a vu le jour il y a quelques semaines et "sera élevé par sa mère et non artificiellement, une situation exceptionnelle", selon les responsables du zoo.

Animal en voie de disparition, victime de la destruction des forêts sur l'île de Madagascar, "c'est le premier de son espèce à voir le jour au zoo d'Amnéville", a expliqué Hervé Santerre, directeur du zoo à l'AFP.

Cinq pythons réticulés, espèce de serpent pouvant mesurer jusqu'à 7 mètres pour un poids de plus de 100 kilos, sont également nés le 13 juillet dernier.

Parmi les autres naissances de cet "été prolifique" figurent trois kangourous wallabies, une antilope naine et de nombreux oiseaux rares comme le caracara des montages, dont les plumes ont longtemps été utilisées pour orner les vêtements de cérémonie des Incas.

Le zoo d'Amnéville, l'un des plus grands d'Europe, accueille quelque 2.500 animaux des cinq continents représentant près de 300 espèces. Parc privé ouvert en 1986, il reçoit chaque année plus d'un demi-million de visiteurs.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.