25/07/2021 17:04
L'incendie qui a parcouru 850 ha de végétation dans la montagne d'Alaric (Aude) samedi 24 n'était toujours pas fixé dimanche matin 25 juillet et les pompiers craignent "un risque de reprise à cause de la sécheresse", ont-ils indiqué.
>>Au cœur de l'été, la France craint le grand incendie
>>Environ 500 ha de pinèdes détruits par un feu en cours près de Carcassonne

Un bombardier d'eau de type Dash survole un incendie à Fabrezan, dans l'Aude, le 24 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous avons eu une accalmie à partir de 03h00 du matin. Une maison a été brûlée dans la nuit à Moux mais nous avons pu sauver une quinzaine de maisons entre Foncouverte et Fabrezan", a indiqué dimanche 25 juillet le commandant Jean-Michel Dubois, du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) de l'Aude.

"La situation est délicate, compliquée, car nous avons 25 km de lisières sur lesquelles le feu peut reprendre", a ajouté l'officier, précisant que 800 pompiers avaient œuvré toute la nuit.

Les secours déterminaient dimanche matin si de nouveaux moyens aériens allaient être déployés, alors qu'au plus fort de la journée samedi 24 juillet sept Canadair, deux bombardiers d'eau de type Dash ainsi qu'un hélicoptère Super Puma ont effectué des rotations sur la montagne d'Alaric, un massif qui culmine à 600 m.

Le feu s'est déclaré samedi en début d'après-midi pour une raison inconnue sur le terre-plein central de l'A61 entre les commune de Moux et de Foncouverte.

Cet incendie a entraîné samedi après-midi 24 juillet des coupures de courant en France, en Espagne et au Portugal durant environ une heure.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Phu Quôc rouvrirait ses portes aux touristes internationaux Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a proposé un programme pilote d’accueil des visiteurs internationaux munis de passeports vaccinaux à Phu Quôc, province méridionale de Kiên Giang à partir d’octobre prochain, ce pour une durée de six mois.