02/10/2021 14:00
Cette région de l'extrême Sud-Ouest de la France n'est séparée de sa "cousine" Espagnole que par les montagnes des Pyrénées.
>>L’espadrille basque revit grâce à l’export
>>Le béret basque
>>Bayonne: nouveau rendez-vous du street art
>>Le makila basque


Qu’elle soit originaire d’Espagne ou de France, l'espadrille est un produit artisanal basque qui remonterait au moins au XIIe siècle. On raconte qu’à cette époque les soldats du Roi d’Aragon portaient des chaussures faites de toile et de semelles en corde. Il est difficile aujourd’hui de déterminer l’origine de l’espadrille basque. Cependant, dès le XVIIIe siècle, l’espadrille que nous connaissons était fabriquée par des familles d’artisans dans le Béarn et le Pays basque.

Elle se démocratise en suite au XIXe siècle. Produites en grande quantité à Mauléon dans les Pyrénées Atlantiques, elles seront portées par les ouvriers et les paysans.

Mauleon-Licharre, capitale française de l’espadrille

Elle fait partie des nombreux emblèmes du Pays basque. Légère et confortable, confectionnée avec des matériaux naturels, elle est surtout portée en été.

L’espadrille Basque de nos jours, 100% made in Pays basque, elle jouit aujourd’hui d’une renommée internationale.

Il reste cinq fabriques d’espadrilles dans la région.

L’atelier Prodisio, est une entreprise dirigée par la famille Errecart depuis 1977. Elle m’a gentiment ouvert les portes de son atelier et m’a confié le processus de sa fabrication sans pour autant m’en dévoiler ses petits secrets.

Deux pièces de tissu en toile de lin sont découpées (une pour l’avant du pied et une pour le talon) suivant un patronage à l’aide d’une scie à ruban, elles sont ensuite piquées ensemble avant d’être fixées sur la semelle avec une couture de rebord à "l’italienne" qui donne à l’espadrille sa finition traditionnelle.

Vient l’assemblage sur la semelle de jute ou de chanvre tressée Le tissu est collé/plaqué à l’aide d’une machine. Une semelle en caoutchouc est ensuite collée sur celle en jute, bien que certains modèles en sont dépourvus.

Essentiellement portées en été, elles le sont indifféremment par les femmes et les hommes.

Dans la culture populaire elles sont le prolongement incontournable des costumes folkloriques Basques accompagnant leurs danses et rythmant les sauts des bondissants joueurs de pelote basque.

Texte et photos : Daniel Ambrogi/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.