23/09/2020 23:59


La durée du congé de paternité va doubler en  France et passer à 28 jours, permettant à l'Hexagone, un temps en pointe sur le sujet, de combler une partie de son retard par rapport aux meilleurs élèves européens, rapportent des médias locaux. Lorsque la France a créé le congé paternité en 2002 - 11 jours, qui s'ajoutent aux 3 jours du congé de naissance -, elle était en avance sur la plupart de ses voisins. Mais depuis, de nombreux pays européens ont adopté des dispositifs plus généreux. "Cette réforme va permettre à la France de passer d'une position médiane en Europe au peloton des pays de tête, avec l'Espagne, la Suède, la Norvège ou le Portugal", a précisé la présidence française mardi soir 22 septembre. "Le temps est un facteur essentiel pour nouer un lien important entre l'enfant et les parents. Actuellement, ce temps de 14 jours est trop court", a estimé l'Élysée, selon qui "80% de la population y est favorable". L'allongement du congé de paternité sera financé par la Sécurité sociale pour un coût également doublé et estimé à plus de 500 millions d'euros en année pleine. Les trois jours du congé de naissance seront toujours à la charge de l'employeur. Les 25 autres jours seront indemnisés par la Sécurité sociale. Les naissances multiples (jumeaux, triplés...) donneront droit, comme aujourd'hui, à sept jours supplémentaires. Le dispositif devrait entrer en vigueur au 1er juillet 2021. L'État voudrait introduire "une part obligatoire dans ce congé" et sanctionner les entreprises ne respectant pas cette obligation d'une amende pouvant aller jusqu'à 7.500 euros. 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Entre terre et mer, le marais de Chuôn À Phu An, une commune de la province de Thua Thiên-Huê, au Centre du Vietnam, s’étend jusqu’à l’horizon le marais de Chuôn, un lieu paisible en pleine nature.