23/02/2020 11:14
La cité de Carcassonne se trouve dans la ville française de Carcassonne, département de l’Aude, dans la région d’Occitanie.
>>Le Musée de l’automobile à Monaco
>>L’île Saint-Honorat : les vendanges du ciel


C’est un ensemble architectural médiéval dont les origines remontent de la période gallo-romaine. Sa double enceinte atteint près de 3 km de longueur et comporte 52 tours dominant la vallée de l’Aude. Elle comprend également un château comtal et une basilique du XIe siècle (la basilique Saint Nazaire).

La légende de Dame Carcas

Le XVIIe siècle marque le début de l’abandon de la cité. Sauvée de la destruction par l’archéologue Jean-Pierre Cros-Mayrevieille et restaurée au XIXe siècle sous la direction de Viollet-le-Duc puis de Boeswillwald, la cité est depuis 1997 classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Dame Carcas est un personnage de la ville de Carcassonne. Selon la légende, elle était la femme de Ballak, prince musulman de Carcassonne tué au combat contre l’empereur Charlemagne. Elle prend alors en main la défense de la ville et aurait repoussé l’assaillant en utilisant une ruse consistant à placer de faux soldats dans chaque tour de la cité. Le siège de la ville dura cinq ans.

Au début de la sixième année, la nourriture se faisant rare, la population environnante étant musulmane donc ne consommant pas de porc, les villageois lui amenèrent ainsi porcs et sacs de blé. Elle eut eu l’idée de les nourrir grâce au blé, puis de les précipiter depuis la plus haute tour au pied des remparts extérieurs. Charlemagne, croyant que la cité débordait encore de soldats et de vivres, leva le siège. Dame Carcas, remplie de joie, décida de faire sonner toutes les cloches de la ville. Un des soldats de Charlemagne s’écria alors "Carcassonne", créant ainsi le nom de la ville.

Texte et photos : Daniel AMBROGI/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Une Le district montagneux de Huong Hoa, province de Quang Tri, au Centre, s’attèle à un projet de taille : devenir une terre de floriculture et attirer les touristes. Créer une "mini Dà Lat" en somme, un surnom dont on l’affuble déjà !