30/08/2018 09:09
Un peu plus de 80% des 6,74 millions d'écoliers seront repassés à la semaine de quatre jours à partir de cette année, a annoncé le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, mercredi 29 août, lors de sa conférence de presse de rentrée.
>>Rythmes scolaires en France : quand le mercredi devient un casse-tête pour les parents
>>Rythmes scolaires : nouvelle manifestation à Paris

Le ministre français de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, le 3 août.
Photo: AFP/VNA/CVN

Peu après son arrivée au ministère de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer avait donné la possibilité aux maires de revenir à la semaine de quatre jours pour les écoles. Plusieurs édiles avaient saisi cette opportunité dès l'an dernier.

Cette année, "85% des communes, soit un peu plus de 80% des élèves" seront à la semaine de quatre jours, a indiqué le ministre. Elles reviennent ainsi au dispositif instauré sous Nicolas Sarkozy en 2008.

Auparavant, les écoliers avaient classe le plus souvent quatre jours et demi, avec le samedi matin. L'abandon d'une demi-journée satisfait les communes - cela leur coûte moins cher - et les enseignants mais nuit aux élèves en difficulté, se désolent des experts.

La France se distingue des autres pays européens par un plus faible nombre de jours d'école mais avec des journées très chargées qui compliquent l'apprentissage, rappelle régulièrement l'OCDE.

"Quand je suis arrivé, j'ai trouvé une situation d'hétérogénéité incroyable" avec des calendriers hebdomadaires variables selon les endroits, a déclaré le ministre mercredi 29 août. "Arrêtons de vivre sur de fausses images comme si on avait abîmé une hétérogénéité existante", a-t-il dit.
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.