18/05/2018 17:53
Pendant les quatre semaines de stage, les étudiants bénéficient de nombreuses activités de formation, y compris la pratique des compétences professionnelles, l’accès aux méthodes de travail avancées dans des entreprises de l’électronique japonaises, ainsi que l’amélioration de leur langue japonaise.

 >>Nécessité d’améliorer la qualité des ressources humaines
>>Les étudiants de Dà Nang à la Journée de l’emploi au Japon

 

Vue générale de la cérémonie de signature de l'accord de coopération tenue le 16 mai. Photo: TQ/CVN


L’Université de Dông A et les Services de l’ingénieur matériel du Japon (JMES) ont officiellement signé un accord de coopération sur le programme stagiaire et l’emploi au Japon pour les étudiants vietnamiens spécialisés dans l’électricité, la technologie électronique, le contrôle et l’automatisation.

Il s’agit des premiers pas pour les étudiants désireux de travailler au Japon pour une période de trois à cinq ans avec un salaire mensuel d’environ 207.000 yens. Les dix premiers étudiants vietnamiens seront envoyés à ce programme de formation en novembre 2018 prochain.

Auparavant, l’Université de Dông A et l’Association du maintien des monuments du Japon (JBMA) avaient conclu un mémorandum de coopération sur la sélection annuelle de 150 à 200 étudiants excellents dans le domaine de l’électricité pour travailler au Japon avec une recette mensuelle de 2500 à 4000 dollars.

Notamment, à partir de l’année 2015, cet établissement universitaire vietnamien avait élargi le marché du travail pour ses étudiants incluant le Japon, l’Allemagne, Singapour et des sociétés multinationales, comme 7-Eleven, Zensho, Route-Inn, LEOC, Empire Inc Holdings, Leonardis, WBS AG, Azurit, etc.


NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.