04/07/2018 20:03
Développer une ville intelligente et durable tout en conservant des valeurs traditionnelles, historiques et humaines était l’un des contenus au cœur du menu des discussions du Forum de coopération franco-vietnamienne pour une ville intelligente et durable, tenu le 4 juillet à Hô Chi Minh-Ville.
>>Hanoï, ville intelligente en devenir
>>Ville intelligente: la Finlande partage ses expériences à Binh Duong
>>HCM-Ville et Finlande coopèrent dans le développement de la ville intelligente

Forum de coopération franco-vietnamienne pour une ville intelligente et durable. Photo: Truong Giang/CVN

Cet événement spécial, organisé par Business France, a réuni quelque 200 participants à savoir des experts et des responsables de haut niveau du ministère français du Développement durable et de la Transition écologique (MTES), l'Agence française pour l'environnement et l'énergie (ADEME), l'Agence française de développement (AFD), l'Agence urbaine de développement du grand Lyon (URBALYON), l'Agence métropolitaine de déchets ménagers (SYCTOM), le Réseau de surveillance de la qualité de l'air de la région parisienne (AIRPARIF), ainsi que des sociétés globales françaises comme APAVE, EDF, Legrand, Schneider Electric, Saint Gobain, Sixense et Sopra Steria ainsi que ACOEM, CERWAY, ENVEA, Martin Duplantier, Hydromobile et Matiere.

Beaucoup d'entre eux sont membres du réseau Vivapolis (regroupant des acteurs français spécialisés dans les différents secteurs du développement urbain tels que l’architecture, les transports, l’énergie, la gestion des déchets et le traitement de l'eau, notamment).

Au nom de Hô Chi Minh-Ville, Trân Vinh Tuyên, vice-président du Comité populaire de la ville, a hautement apprécié ce forum significatif qui permettrait aux organisations compétentes du Vietnam d’échanger et d’approfondir des expériences ainsi que des modèles réussis dans l’élaboration et dans le développement des villes intelligentes et durables de la France.

Une ville intelligente et durable
doit sauvegarder sa culture


"Le développement urbain intelligent devra être considéré comme une solution actuelle de manière à ce que personne ne soit laissé de côté", a insisté M. Tuyên. Selon lui, en plus de faire appliquer des nouvelles techniques et technologies informatiques dans différents secteurs, la ville intelligente et durable devra également consister à renforcer les dialogues entre le gouvernement et les citoyens, les habitants et les entreprises.


La ville intelligente et durable devra également consister à renforcer les dialogues entre le gouvernement, les citoyens, et les entreprises.
Infographie: VOV/CVN

Lors du forum, les représentants des groupes et entreprises françaises ont partagé leurs expériences professionnelles dans l’élaboration d’une ville intelligente et durable en fonction des secteurs qu’elles impliquent. Aux dires d’experts, une telle ville devra considérer la sécurité et la qualité de vie comme l’une de ses priorités premières.

Ils ont également convenu qu’une ville intelligente et durable permettra d’économiser des milliards de dollars de budget grâce à l’optimisation possible de l’usage et du fonctionnement intelligent des solutions technologiques. "Il nous faudra cependant investir beaucoup plus d’argent dans un premier temps avant d’obtenir des résultats", a fait remarquer Lê Thu Huong, représentante de l’AFD.

Olivier Robinet, responsable de haut niveau du ministère français du Développement durable et de la Transition écologique, a, quant à lui, souligné l’importance de la coopération entre les secteurs privé-public pour l’élaboration d’une ville intelligente et durable car "quoi qu’il en soit, la ville est conçue pour le peuple". Et il a constaté que quelle que soit la ville du XXIe siècle et peu importe qu’elle soit dotée de technologies modernes, "il ne faudra pas oublier la richesse de sa culture et son histoire", ce qui est, pour lui, une des caractéristiques primordiales pour l’élaboration d’une telle ville.

Le forum s’est terminé par des discussions et des interventions axées notamment sur la gestion de la qualité de l'air, les constructions respectueuses de l’environnement, la construction intelligente ainsi que les économies en consommation énergétique. Le tout a été suivi par des rencontres individuelles entre les représentants des entreprises françaises d'une part et les entreprises et autorités publiques vietnamiennes d'autre part, leur permettant ainsi de discuter des futurs projets potentiels.
 
Truong Giang/CVN




 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.