19/04/2020 20:15
>>L'air plus pur dans les pays confinés pour cause de coronavirus
>>La Chine et l'Inde sous la menace de la pollution aux micro-particules

Certaines villes du Nord-Est de la Chine ont connu une forte pollution atmosphérique à partir du 12 avril en raison du brûlage de la paille. Alors que la qualité de l'air s'est généralement améliorée la semaine dernière à l'échelle nationale, certaines villes du Nord-Est de la Chine ont vu leur densité de PM 2,5, un indicateur clé de la pollution de l'air, grimper en flèche, selon des données officielles. Des experts ont attribué la détérioration de la qualité de l'air au brûlage centralisé de la paille en plein air et à des conditions météorologiques défavorables, telles que la faible vitesse du vent et une forte humidité. Quatre villes ont émis une alerte rouge à la forte pollution météorologique. Des experts suggèrent que toutes les localités devraient contrôler strictement le brûlage de la paille en plein air. Un front froid devrait disperser la pollution du 21 au 23 avril, selon les experts.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

La porte de la ville ouverte sur la mer Autrefois paisible bourgade, Vung Tàu, la porte d’entrée de l’estuaire menant à Hô Chi Minh-Ville, est devenue sous l’impulsion du commerce de la pêche et du tourisme une ville importante du Sud.