18/08/2021 11:22
La province de Ninh Binh entend devenir une province à la pointe de la technologie et un véritable moteur pour le développement économique du pays. C’est pour cela que les autorités locales travaillent à l’attractivité de la région auprès des investisseurs étrangers.
>>Ninh Binh ambitionne de devenir une destination majeure
>>Ninh Binh met l'accent sur la transformation numérique dans le tourisme
>>Ninh Binh entend séduire les investisseurs

Dans une usine de confection de vêtements de la province de Ninh Binh.
Photo : DS/CVN

Néanmoins, un frein important pourrait ralentir ce processus, celui du manque de main d’œuvre qualifiée.

Un représentant de l’entreprise de mécanique Nam Thanh (Parc industriel de Gian Khâu) a fait savoir que chaque année, son entreprise a besoin de recruter des dizaines de travailleurs dans les domaines du soudage, du tournage et du découpage. Dans sa démarche, l’entreprise coopère avec des bourses d’emploi, dont l’aide n’est toutefois pas suffisante pour recruter assez d’ouvriers qualifiés.

"Il est important d’augmenter le pourcentage des travailleurs formés car  la plupart des ouvriers sont aujourd’hui encore des personnes sans qualification", fait savoir Vu Thi Duoc, vice-présidente du Comité populaire du district de Gia Viên où plus de 17.000 habitants travaillent dans des zones industrielles.

Coopération de formation

L’une des raisons du manque d’ouvriers qualifiés travaillant dans la province réside sans doute dans la faible coopération entre les entreprises implantées localement et les centres de formation.

Dans une école de formation professionnelle à Ninh Binh.
Photo : BNB/CVN

L’école de formation professionnelle de mécanique de Ninh Binh  est l'un des établissements les plus prestigieux de la province de Ninh Binh. Chaque année, l'école compte environ un millier d'étudiants diplômés. Mais, d’après Lê Hùng Cuong, chef du Département de l'organisation administrative, près de 70% des diplômés de l’école trouvent un emploi à l’extérieur de la province. Ainsi, le manque de lien entre les entreprises de Ninh Binh et les écoles de formation professionnelle est criant.

Nguyên Huu Tuyên, directeur adjoint du département du travail, des invalides et des affaires sociales, fait le même constat et estime qu’il est plus que nécessaire aujourd’hui de mettre en place une stratégie de formation professionnelle sur le long terme prenant en compte les réels besoins du marché local.

Il ajoute également que les entreprises doivent de leur côté améliorer l’environnement de travail sur place en créant par exemple des dortoirs, des maisons de la culture, des écoles maternelles, etc. C’est ce que confirme également La Thanh Tùng, directeur du Centre provincial d'introduction à l'emploi, pour qui les entreprises locales offrent des avantages salariaux moins attractifs : "La plupart des entreprises souhaitent  posséder  des ouvriers qualifiés mais elles n'ont pas les moyens d’offrir une rémunération satisfaisante pour les inciter à travailler à longtemps".

La province de Ninh Binh compte aujourd’hui 5 zones industriels et 11 groupes industriels présents sur place en capacité d’offrir des milliers d’emploi. Selon le plan de la province, le nom de groupes industriels augmentera même de 14 d’ici 2025. Dans ces conditions, il est urgent d’apporter dès aujourd’hui une main d’œuvre qualifiée à ces entreprises.

Hà Phuong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Le vice-PM Vu Duc Dam préside une réunion sur le redémarrage du tourisme Dans l'après-midi du 21 octobre, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a présidé une réunion en ligne avec plusieurs ministères et Comités populaires locaux sur le plan d'accueil de touristes étrangers dans la nouvelle situation.