12/09/2020 11:36
Afin de contribuer à la professionnalisation du secteur et à l’essor des coproductions entre pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, l’OIF a choisi de s’associer à l’Académie franco-anglophone des arts audiovisuels et du cinéma pour proposer des formations innovantes.
>>Reportage audiovisuel : la déontologie au centre d'une formation francophone à Hanoi
>>Le Fonds francophone soutient 13 programmes audiovisuels
>>À l'Idécaf, approche didactique de l'audiovisuel en classe
 
L'OIF, en coopération avec l’Académie franco-anglophone des arts audiovisuels et du cinéma, propose des formations d'audiovisuel.
Photo : OIF/CVN

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Académie franco-anglophone des arts audiovisuels et du cinéma (LAFAAAC) ont créé ensemble des parcours de formation innovants, d’environ 6 heures, publiés et mis à disposition gratuitement par l’OIF sur l’application mobile de LAFAAAC (gratuite sur AppStore et GooglePlay). Les contenus sont destinés en priorité aux professionnels et producteurs des pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (pays ACP).

Ces parcours de formation, nourris du travail et de l’expérience d’experts et de professionnels reconnus, abordent de manière ludique et pédagogique les grands principes et outils pour monter un projet de coproduction, notamment en traitant parmi d’autres les questions essentielles suivantes : quel est le rôle des différents acteurs, quelles sont les questions à se poser au moment de démarrer, comment élaborer un contrat de coproduction solide et sûr, comment construire sa stratégie de financement, comment négocier les droits ou quels sont les risques et les bonnes pratiques ?

Pour François Catala, cofondateur et directeur de la pédagogie et des partenariats de LAFAAAC, "le choix de l’OIF est à la fois celui de l’innovation et de la raison, tant le contexte mondial actuel invite à repenser et renouveler les manières de se former et d’accompagner des projets. Pour LAFAAAC, c’est aussi l’occasion de s’adresser à son public prioritaire : les jeunes créatifs et producteurs en Afrique".

Pierre Barrot, spécialiste de programme chargé de l’audio-visuel à l’OIF précise que "les parcours de formation réalisés par LAFAAAC ont fait appel à la fois au savoir-faire d’un enseignant-chercheur et universitaire spécialisé dans l’économie du cinéma africain, Claude Forest, et à l’expérience de producteurs et de réalisateurs chevronnés"
OIF/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Le tourisme vietnamien pâtit du coronavirus Au troisième trimestre de cette année, environ 44.000 arrivées de visiteurs étrangers ont été recensées au Vietnam, soit 1% du bilan de la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.