03/01/2019 18:22
Après le départ des deux premiers groupes en octobre 2018 pour Bentiu, au Soudan du Sud, 63 cadres et soldats de l’Hôpital de campagne de deuxième niveau N°1 y sont présents pour assumer la mission de garantir de la paix de l’ONU.
>>Soudan du Sud: le personnel de l'Hôpital de campagne de niveau 2 N°2 tout prêt
>>Des soldats-enseignants vietnamiens en Centrafrique

Les soldats assumant la mission de maintenir la paix au Soudan du Sud.
Photo: Xuân Khu/VNA/CVN

L'événement marque la maturité du Vietnam dans sa participation aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, illustrant l’engagement du pays dans l’intégration internationale, contribuant aux activités humanitaires internationales pour garantir la sécurité dans le monde.

Surmonter les défis

Dès la première mi-décennie du XXIe siècle, déterminant l’importance et la nécessité de la participation aux missions de maintien de la paix de l’ONU, les dirigeants du Parti et de l’État ont dirigé la réalisation du programme d’études sur le déploiement des forces participant à ces missions. Ainsi, le Centre de maintien de la paix du Vietnam a vu le jour en décembre 2013. Ensuite, le Département de maintien de la paix a été créé en janvier 2018 sur la base de la restructuration dudit centre.

Le général de corps d’armée Nguyên Chi Vinh, vice-ministre de la Défense, a estimé que le fait que le Vietnam participe aux activités de maintien de la paix est une illustration vivante de la responsabilité du Vietnam pour les activités de l’ONU et de la communauté internationale.

La naissance du Centre de maintien de la paix du Vietnam a créé une base juridique favorable pour que la force de  maintien de la paix du Vietnam  accélère ses activités pour développer son personnel et accélérer sa formation  pour participer profondément et directement aux devoirs de maintien de la paix de l’ONU.

Depuis la participation aux activités de maintien de la paix de l’ONU avec des individus ou des groupes de cadres, le Vietnam a envoyé une unité indépendante. Le ministère de la Défense a bien préparé sa mission depuis longtemps et les soldats doivent aussi surmonter bien des défis par leur volonté et leur détermination pour être dignes des soldats de l’Oncle Hô.

Les cadres et médecins de l’Hôpital de campagne de deuxième niveau N° 1 ont fait de leur mieux pour passer des examens rigoureux pour pouvoir assumer leur mission au Soudan du Sud.

Lors de la cérémonie de départ des casques bleus vietnamiens pour le Soudan du Sud le 1er octobre 2018, le secrétaire général adjoint des Nations unies, Atul Khare a hautement apprécié la participation directe du Vietnam aux opérations de maintien de la paix des Nations unies, ce qui marque selon lui les efforts et la compétence du Vietnam dans la participation directe aux activités de maintien de la paix pour la stabilité et la paix des habitants dans des pays et régions encore instables, marqués par les conflits, la pauvreté et les épidémies.

Affirmer le rôle et la responsabilité du Vietnam

Les soldats vietnamiens apportent la peinture de l'Oncle Hô avant leur départ pour l'Afrique pour la mission de maintien de la paix.
Photo: VNA/CVN

Dès leur arrivée à Bentiu, des membres de l’Hôpital de campagne de deuxième niveau N° 1 du pays ont rapidement installé des équipements et déployé la mission de soin de santé transmise par la force de maintien de la paix du Royaume-Uni. Jusqu’à présent, les médecins vietnamiens ont donné des soins à des centaines de patients.

À côté de cette mission, la force de maintien de la paix du Vietnam s’adapte rapidement aux circonstances  et instaure de belles images du pays aux yeux des amis internationaux à travers des activités quotidiennes. Surmontant des conditions rigoureuses climatiques au Soudan du Sud, des casques bleus vietnamiens cultivent des légumes, organisent des matchs de volley-ball, des programmes artistiques, préparent des plats traditionnels vietnamiens à l’occasion de la Journée de création de l’Armée populaire du Vietnam (22 décembre) pour contribuer à intensifier la compréhension, l’amitié entre le personnel de la section de maintien de la paix au Soudan du Sud. En un mot, de pair avec la mission confiée, les casques bleus vietnamiens font de leur mieux pour devenir des ambassadeurs culturels, des ambassadeurs de bonne volonté d'un Vietnam dynamique.

Le 13 décembre 2018, le ministère vietnamien de la Défense a inauguré un  cours de formation préalable au déploiement du personnel du 2e hôpital de campagne de niveau 2 à Hanoï pour préparer à remplacer le premier au Soudan du Sud. Cela continue d'affirmer le rôle, la responsabilité et les efforts du Vietnam pour s’associer aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies dans l’intérêt de la paix et de la stabilité mondiales.

Selon le vice-ministre de la Défense Nguyên Chi Vinh, le fait que le Vietnam participe aux activités de maintien de la paix de l’ONU est une percée pour réaliser de manière conséquente la ligne de diplomatie d’indépendance, d’autonomie, de paix, de coopération et de développement du Parti, marquant des changements aussi bien sur la qualité et que sur la quantité des activités de coopération multilatérale, dans la défense et la sécurité en particulier, et plus concrètement les activités de maintien de la paix de l’ONU, ce qui illustre clairement le rôle de l’Armée populaire dans la cause révolutionnaire du peuple et dans l’accomplissement de ses devoirs internationaux.

Les efforts inlassables de la part des casques bleus vietnamiens au Soudan du Sud ainsi que des cadres et du personnel du Département de maintien de la paix du Vietnam constituent non seulement la fierté des Vietnamiens mais contribuent aussi à affirmer la position du pays sur la scène internationale.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

La Dans un contexte de déplacements limités et de sentiment d’insécurité, les mini-voyages à proximité du domicile sont en plein essor dans le monde entier y compris au Vietnam.