21/05/2021 15:54
La Colombie a demandé le report de la Copa América de football, co-organisée avec l'Argentine à partir du 13 juin, a annoncé jeudi 20 mai le ministre des Sports, Ernesto Lucena, mais s'est heurtée au refus de la Conmebol.
>>Foot : la Conmebol officialise une nouvelle aide de 6 millions d'USD à ses 10 associations
>>COVID-19 : la Copa America de football aussi reportée à 2021

Des graffitis "Copa América non" et "Pas de paix, pas de football" sur le mur d'un stade de Bogota le 19 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

"En ce moment, l'impossibilité de compter avec du public fait que la Copa n'est pas l'événement dont nous rêvons tous", a déclaré dans un message adressé aux médias M. Lucena, dont le pays est secoué par de violentes manifestations qui s'ajoutent à une aggravation de la pandémie de COVID-19.

Le ministre a proposé que ce championnat continental soit reporté "à la fin de l'année".

"Nous demandons que la Colombie, tout comme l'Argentine, se voient accorder un délai qui permettra de réaliser cet événement de la meilleure manière possible avec des supporteurs dans les stades", a ajouté le ministre.

Mais la Conmebol, l'instance dirigeante du football sud-américain, a refusé tout report, et a annoncé que les matchs prévus en Colombie auront lieu ailleurs.

"Pour des raisons liées au calendrier international et à la logistique du tournoi, il est impossible de reporter la Copa América 2021 au mois de novembre", a expliqué la Conmebol dans un communiqué.

Les lieux où seront déplacés les matches initialement prévus en Colombie seront annoncés ultérieurement, a-t-elle ajouté.

Depuis le 28 avril, des manifestations contre le gouvernement, durement réprimées par les forces de sécurité, secouent la Colombie. Elles ont fait au moins 42 morts, dont un policier, et plus de 1.700 blessés.

Bogota, Medellin et Cali, parmi les villes où devaient se disputer les matches, ont été le théâtre de troubles violents. Des matchs des Copa Libertadores et Sudamericana ont dû être déplacées ailleurs dans le pays, voire au Paraguay.

La semaine dernière, la rencontre entre les clubs America et Atletico Mineiro du Brésil, à Baranquilla, a été suspendue cinq fois à cause des gaz lacrymogènes utilisés pour disperser des manifestants près du stade où avait lieu ce match.

Le gouvernement colombien a toutefois assuré que ces manifestations n'étaient pas à l'origine de sa décision de demander un report, mais plutôt la nécessité d'avoir du public dans les stades.

Outre ces manifestations, la Colombie subit également une troisième vague de l'épidémie de COVID-19 avec des chiffres record quotidiens de contaminations et de décès.

La Copa América est le plus vieux tournoi continental de l'histoire du football, le plus important organisé par la Conmebol et un des événements sportifs les plus suivis au monde. L'édition 2021 devait être co-organisée par deux pays pour la première fois.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Le tourisme de Hanoï s’efforce de surmonter les difficultés L’apparition de la quatrième vague d'infections par le coronavirus a gravement touché le tourisme. Les agences de voyage de Hanoï ont consenti de gros efforts afin de minimiser les dégâts ainsi que de préparer des scénarios de relance.