07/09/2019 11:31
L’équipe de football féminin du Vietnam des moins de 19 ans a accueilli mi-août deux invitées spéciales. Ce sont les deux premières joueuses étrangères d’origine vietnamienne à tenter leur chance sous les couleurs de l’équipe nationale.
>>VietSearch, un portail d’information utile pour les Viêt kiêu
>>Le pays déroule le tapis rouge pour les footballeurs d’outre-mer

Deux sœurs américaines d’origine vietnamienne Lê Chelsea et Lê Kyah.
Photo: TN/CVN

Les footballeurs d’outre-mer (Viêt kiêu) jouant au sein de la sélection nationale suscitent de plus en plus l’intérêt du public. Une tendance en constante augmentation, alors que la Fédération nationale de football féminin, quant à elle, fait face à une situation contraire.

Cependant, l’équipe de football féminin du Vietnam des moins de 19 ans (U19) a récemment proposé aux deux sœurs américaines d’origine vietnamienne, Lê Chelsea et Lê Kyah, de venir évoluer au sein de son club. Afin de mettre toutes les chances de son côté, Lê Chelsea a envoyé une vidéo de ses performances à l’attention de la Fédération vietnamienne de football (VFF). Après les premières évaluations, le coach japonais Ijiri Akira a accepté de voir la jeune fille de 18 ans et sa petite sœur Kyah, 16 ans, pour des essais.

Dans les vidéos fournies par Chelsea, elle a impressionné le jury par son allure et son adresse, bien qu’elle soit plus petite que ses coéquipières (1m69). Aujourd’hui, elle occupe le poste d’attaquant au Spokane Shadow FC en Ligue 2 aux États-Unis.

Sa petite sœur, Lê Kyah, a quant à elle suivi une formation au Centre d’entraînement national Elite des États-Unis. Elle compte parmi les 11 meilleures jeunes joueurs de l’année 2018 du centre. Lê Kyah joue actuellement au poste de milieu de terrain.

"Je ne maîtrise pas encore bien le vietnamien. Cependant, le football possède son propre langage. Quand on veut, on peut, notamment lorsque l’on est passionné et déterminé. Je souhaite tenter l’aventure au sein de l’équipe U19 vietnamienne. Donnez-moi ma chance!", a confié Lê Chelsea.

Lê Chelsea (gauche) lors d’une séance d’entraînement de la sélection nationale U19, le 15 août à Hanoï.
Photo: TN/CVN

À la suite des deux séances d’entraînement à Hanoï, le coach Ijiri Akira a reconnu le niveau professionnel des sœurs Chelsea et Kyah. Il souhaite qu’elles poursuivent leurs efforts afin de devenir des éléments importants dans l’équipe nationale U19. Une nouvelle qui ferait la fierté de leur famille, heureuse d’imaginer les enfants jouant sous les couleurs du drapeau vietnamien.

"Il s’agit d’une belle opportunité. Nous espérons que la VFF leur répondra dans les meilleurs délais. Si elle nous donne le feu vert, nous ferons toutes les démarches nécessaires pour qu’elles puissent obtenir la nationalité vietnamienne", a partagé Lê Liên, grand-père paternel de Chelsea et Kyah.

Objectif: Coupe du monde 2023

Le président de la VFF, Lê Khanh Hai, a exprimé de la part de la fédération son soutien aux démarches de la famille américano-vietnamienne, en soulignant: "La sélection nationale accueillera toujours à bras ouverts les footballeurs +Viêt kiêu+ talentueux et désireux de jouer sous les couleurs du drapeau".

Forte du succès de l’édition 2019, la Coupe du monde féminine va passer de 24 à 32 équipes en 2023 dans le but de "favoriser le développement du football féminin", a annoncé la FIFA en juillet dernier. Le Vietnam est classé 35e  sur la liste, ce qui lui donne une chance de participer à ce rendez-vous prestigieux.

"J’ai demandé à la VFF d’élaborer un plan concret sur la préparation de l’équipe féminine vietnamienne en vue de la Coupe du monde 2023", a informé Lê Khanh Hai. Selon lui, il y a beaucoup de footballeuses de très haut niveau qui évoluent actuellement à l’étranger. Le pays doit donc faire son maximum pour les attirer.

"Si elles répondent à tous les critères et prouvent leur détermination à vouloir intégrer l’équipe nationale, la VFF les autorisera à nous rejoindre. La fédération sera responsable des démarches nécessaires pour qu’elles puissent obtenir la nationalité vietnamienne. Je demanderai également l’appui du ministère de la Justice. La VFF fera tout pour composer une sélection de qualité", a-t-il souligné.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est Situées dans la province septentrionale de Cao Bang, à la frontière avec la Chine, les chutes de Ban Giôc sont les plus grandes d’Asie du Sud-Est. C’est une destination formidable pour les touristes désireux de sortir des sentiers battus.