28/12/2020 17:36
Sur ce terrain, c'est gagnant-gagnant. Superstar à l'aura mondiale, Neymar est un phénomène marketing dont les affaires florissantes profitent au Paris SG, qui espère prolonger le contrat du Brésilien expirant en 2022.
>>C1 : Neymar touché aux adducteurs, inquiétude au Paris SG
>>Neymar - Nike : un divorce et des questions

L'attaquant brésilien du Paris SG, Neymar, célèbre un but marqué lors d'un match de Ligue des champions contre Basaksehir, au Parc des Princes, le 9 décembre. Photo : AFP/VNA/CVN

"Recruter un joueur de ce calibre n'est pas une dépense, c'est le meilleur investissement du monde !", résume auprès de l'AFP, Jordi Farré, un des prétendants à la présidence du FC Barcelone, l'ancien club de l'attaquant vedette (2013-2017).

Le Barça peut légitimement garder de la rancœur envers "Ney", qui a claqué la porte lors de son retentissant départ.

Mais devant les revenus que pourrait générer son retour, certains en Catalogne sont prêts à lui pardonner : "Neymar nous reviendrait très peu cher, parce qu'il fait vendre des droits, des maillots, de la publicité, des sponsors...", ajoute le candidat.

Le Brésilien de 28 ans n'est pas seulement l'un des joueurs les plus talentueux de la planète, un Ballon d'Or en puissance (3e du prestigieux trophée en 2015 et 2017). C'est également une machine économique qui dribble la crise aussi bien que ses affaires extrasportives.

Son contrat officialisé en septembre avec Puma, qui lui rapporte entre 20 et 25 millions d'euros selon la presse, serait le plus gros jamais signé entre un footballeur et un équipementier.

"Le jour et la nuit" 

Ses 144 millions d'abonnés sur Instagram, quatre fois plus que le PSG, en font la 10e personnalité la plus suivie sur le populaire réseau social. Au Brésil, c'est le sportif qui a généré le plus d'engagements sur Twitter en 2020.

L'homme aux revenus évalués à près de 80 millions d'euros cette année par le magazine Forbes, s'affiche dans les publicités des marques italiennes de mode Replay et Diesel, de la compagnie aérienne Qatar Airways, du groupe autrichien Red Bull ou encore de l'opérateur français SFR.

"Neymar rayonne, et dans plus d'endroits que le PSG ! Son +personal branding+ (sa marque personnelle, ndlr) est tellement fort. Il intéresse plein de gens, et pas uniquement des fans de foot", explique Jérôme Neveu, président-fondateur du cabinet Advent, spécialiste du marketing sportif.

À l'heure des négociations en cours pour prolonger son contrat, cette donnée économique est primordiale, pour un club comme le PSG qui a profité de l'aura de ses superstars, de David Beckham à Zlatan Ibrahimovic, pour se développer.

L'attaquant brésilien du PSG, Neymar, porte un tee-shirt sur lequel est écrit "Non au racisme", au Parc des Princes, le 9 décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Pour le moment, l'investissement record pour arracher Neymar de Barcelone (222 millions d'euros) se traduit par un chiffre d'affaires en hausse de 30% entre 2017 et 2019 (636 millions d'euros) selon le cabinet Deloitte, avant la crise du Covid-19. Il coïncide avec l'entrée dans le top 5 mondial du PSG, boosté par ses nouveaux contrats, actés en 2019, avec Nike et Accor.

En Chine, où Paris essaie de vendre son image "lifestyle", "Neymar a tout changé", explique Robert Li, membre du fan club chinois du club. "Avant son arrivée, le PSG rassemblait plutôt des connaisseurs. Aujourd'hui, on voit débarquer des jeunes filles avec le maillot du Brésil, des adolescents... C'est le jour et la nuit !"

"Il est jeune, beau gosse, glamour, un peu comme Paris. Même des gens avec des maillots du Barça viennent au fan club, parce que Neymar", poursuit-il.

Le Brésilien aux coupes originales a réussi à fructifier son image, malgré plusieurs scandales, comme lorsque des accusations de viol l'ont visé en 2019 (dossier classé sans suite) ou ses démêlés fiscaux en Espagne... sans compter les roulades qui ont suscité des moqueries lors du Mondial-2018.

Le facteur palmarès 

"La majorité de ses suiveurs se contentent de sa façon de jouer, sans qu'il y ait d'incidence sur ce qui peut se passer par ailleurs", analyse Boris Helleu, expert des stratégies numériques dans le sport.

"Il a une notoriété forte, mais il peut être clivant aussi", nuance Jérôme Neveu.

Clivant, "Ney" peut l'être dans la capitale aussi, où certains supporters lui reprochent ses nombreuses blessures. Mais le PSG est lié à son N.10 dans sa quête de nouveaux marchés : "Dans le capital de marque, il y a un facteur palmarès, qui nourrit l'adhésion", rappelle Boris Helleu.

Neymar court derrière son premier Ballon d'Or, le PSG derrière la Ligue des champions... Et si leur mariage était appelé à durer, alors que Paris a choisi de changer d'entraîneur avec l'arrivée attendue de l'Argentin Mauricio Pochettino ?

"C'est important d'avoir une superstar, mais il y a la possibilité d'en changer", conclut Jean-Pascal Gayant, professeur d'économie à l'université du Mans. "Pour moi, Neymar est remplaçable."

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le tourisme industriel, une nouvelle tendance au Sud Alors que le tourisme international est toujours à l’arrêt a cause de la pandemie de COVID-19, il se pourrait que de nouvelles formes de tourisme voient le jour. Cela semble être le cas du tourisme industriel au Vietnam, notamment au Sud.