07/09/2020 18:13
Un match nul peut parfois provoquer des émotions aussi fortes qu'une victoire. Les supporters du Wuhan Zall, club de foot de la ville chinoise où est apparu le nouveau coronavirus, n'ont pu retenir leurs larmes dimanche après avoir assisté à leur premier match depuis la pandémie.
>>À Wuhan, les fans de foot rechaussent les crampons
>>Le foot a repris en Chine après cinq mois d'arrêt

Les supporters du Wuhan Zall FC assistent à leur premier match depuis la pandémie contre le Beijing Guoan FC, à Suzhou, le 6 septembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Après un début de saison à huis clos, la Super League chinoise (CSL) est à nouveau ouverte à un nombre réduit de spectateurs, à la condition que ceux-ci aient été déclarés négatifs au COVID-19 à l'issue d'un test passé dans les 7 jours précédents la rencontre.

Dimanche 6 septembre, ils étaient environ 300 supporters de Wuhan à avoir fait le déplacement de 750 km jusqu'à Suzhou, pour voir leur équipe affronter l'un des prétendants au titre, le Beijing Guoan de Bruno Génésio.

Et l'émotion a été largement à la hauteur de leur si longue attente. Menés 2-0 à l'issue de la première période, le Wuhan Zall a réussi à recoller au score en marquant deux buts en l'espace de trois minutes lors de la deuxième mi-temps, pour arracher le nul (2-2).

"Quand nous avons égalisé, nous n'avons pas pu nous empêcher de fondre en larmes dans les tribunes", a raconté Gao Yajun, supporter de longue date, qui quittait Wuhan pour la première fois depuis que le coronavirus y est apparu fin 2019.

Pendant quelques secondes, la maladie... et les distanciations sociales ont été totalement oubliées. Sautant dans tous les sens et se jetant dans les bras les uns des autres, les supporters du Zall ont chanté et hurlé au son des tambours : "Wuhan! Wuhan !", bientôt rejoint par l'équipe et l'ensemble du staff du club wuhanais, rassemblés dans un coin du terrain pour les applaudir.

"La vie a repris" 

"Nous sommes vraiment heureux, et je sens que ce soir nous allons avoir du mal à dormir", a ajouté Gao, 42 ans, les ongles peints en orange et blanc et affichant un masque au logo de son équipe.

Cela faisait des jours que l'excitation était à son comble pour les fans wuhanais, qui n'avaient plus assisté à une rencontre de leur équipe depuis neuf mois.

Dès leur entrée dans le stade et pendant tout le match, tous sont restés debout et n'ont cessé de chanter pour encourager leur équipe.

"Nous avons des cœurs d'une sincérité absolue et nous restons unis à travers le vent et les vagues", ont entonné les fans dans le stade de Suzhou, toujours en grande partie déserté pour respecter les mesures de sécurité sanitaire.

Avant le début de la rencontre, ils avaient étendu à l'extérieur de l'enceinte une banderole pour remercier l'ensemble de la Chine de son soutien dans la lutte contre le coronavirus, qui a durement frappé leur ville.

Fin janvier, Wuhan et ses 11 millions d'habitants avaient été la première ville au monde à être confinée à cause du COVID. Le blocage de la ville aura duré 76 jours.

Mais "maintenant, la vie a repris et nous sommes de retour au stade. Nous pouvons montrer au reste de la Chine et au monde entier l'esprit du peuple de Wuhan", s'est réjouit Gao.

"Wuhan est maintenant une ville sûre, j'espère que vous viendrez tous en visite à Wuhan. Et si vous êtes un fan de football, venez encourager l'équipe avec nous !", a renchéri Shi Anshi, 74 ans.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Vieux quartier de Hanoï, rendez-vous de la Fête de lune  Cette année, la Fête de la mi-automne est prévue du 17 septembre au 1er octobre au marché Dông Xuân dans l’arrondissement Hoàn Kiêm, à Hanoï.