07/10/2018 13:00
L’Australien d’origine vietnamienne Jimmy Pham a choisi le Vietnam pour ses actions humanitaires. Depuis 18 ans, son Centre d’apprentissage professionnel KOTO forme les jeunes en situation difficile aux métiers de l’hôtellerie-restauration.
>>Hanoï : cours de cuisine avec le chef belge Christoph Pouls
>>Les enfants défavorisés se muent en designers

Jimmy Pham entouré d’apprentis de KOTO.
Photo: DT/CVN

Jimmy Pham est né en 1972 au Vietnam mais il a grandi en Australie. Sa famille a quitté le pays lorsqu’il n’avait alors que deux ans. Plus de 20 ans plus tard, il y est revenu pour créer le Centre d’apprentissage professionnel KOTO, abréviation anglaise de "Know one, teach one", selon le modèle d’entreprise sociale. Cette organisation assure un emploi stable et donc une insertion professionnelle et sociale à ses apprenants, qui sont essentiellement des jeunes défavorisés voire sans-abri.

Apprendre aux jeunes à "pêcher"

"En 1996, je suis revenu au Vietnam dans le cadre d’un voyage d’affaires pour une agence de voyage australienne pour laquelle je travaillais à l’époque. Sur place, j’ai été choqué de voir autant de gamins squatter les rues de la capitale", se souvient Jimmy Pham. Il en aide certains, en leur offrant de l’argent, achetant de quoi manger. Aux quatre premiers jeunes qu’il assiste au début s’ajoutent soixante autres au bout de deux semaines.

Quelques mois plus tard, Jimmy Pham revient une seconde fois au Vietnam et aide toujours comme il peut, à l’aveuglette. Jusqu’à ce qu’un jour, un adolescent lui confie que les besoins des enfants SDF et en difficulté ne résident pas dans une aide financière occasionnelle. Le jeune assure qu’il préférerait être formé à un métier stable. Les mots du jeune garçon ne tomberont pas dans l’oreille d’un sourd.

"J’ai enfin compris la signification du proverbe +Si tu donnes un poisson à un homme, il se nourrit une fois. Si tu lui apprends à pêcher, il se nourrira toute sa vie+. Je me suis rendu compte que donner du poisson à ces jeunes tous les jours n’était pas la bonne façon de réellement leur rendre service", explique-t-il. C’est ainsi que Jimmy Pham a décidé de créer le centre KOTO pour venir en aide à ces enfants défavorisés.

Le restaurant KOTO à Hanoï.
Photo: Phuong Nga/CVN

Pendant toute l’année 1999, Jimmy Pham fait la navette entre l’Australie et le Vietnam afin de s’occuper des formalités administratives. En juin, le restaurant KOTO ouvre ses portes à Hanoï, dans la rue Van Miêu, en face du Temple de la Littérature. Un an après, grâce à différentes donations, Jimmy Pham peut se consacrer à son centre d’apprentissage qui ouvre en l’an 2000. C’est le premier établissement de formation professionnelle en faveur des enfants des rues au Vietnam. Le nombre est passé de 20 jeunes au début à un millier 18 ans plus tard. Nombre d’entre eux ont par la suite été recrutés par des hôtels cinq étoiles comme le Hilton Hanoï, le Jaspas Saigon, le Sheraton ou encore le Sofitel Legend Métropole notamment.

"Le plus important pour nous c’est de voir nos élèves démarrer dans la vie avec des aptitudes professionnelles", partage Jimmy dans un vietnamien correct que sa mère lui a transmis dès son plus jeune âge. Il met un point d’honneur à garder des liens avec ses apprentis, "même une fois sortis du centre", poursuit-il.

Outre les connaissances professionnelles et en savoir-vivre, le centre dispense également des cours d’anglais. Auparavant, les enseignants étaient des amis de Jimmy Pham, essentiellement des Australiens volontaires, qui assuraient les cours de cuisine et de service de table selon les critères internationaux. Les programmes de formation ont été reconnus par Box Hill Tafe – réseau australien d’écoles publiques d’apprentissage professionnel. Certains apprentis ont également été formés à l’étranger.

"Je ne pense pas que je pourrais trouver un travail aussi gratifiant et qui me donne autant d’émotions que celui que j’exerce actuellement pour KOTO. Pouvoir venir en aide à ces enfants défavorisés me rend tout simplement heureux", confie Jimmy Pham.


Programme de formation de KOTO

Chaque promotion est composée d’une vingtaine d’apprenants de 16 à 22 ans. Pendant 18 mois, ils suivent des cours d’anglais et une formation en hôtellerie-restauration ainsi qu’une initiation à la santé publique. Les programmes de formation ont été reconnus par Box Hill Tafe - un réseau australien d’écoles publiques d’apprentissage professionnel.

KOTO, c’est:

- Sortir de la pauvreté,
- Des connaissances professionnelles,
- Créer des emplois.

Adresse:

- Centre de formation, 72 rue Thuy Khê, près du Lac de l’Ouest.
- Restaurant, 59 rue Van Miêu, en face du Temple de la Littérature.
- Site web: www.koto.com.au
 

Phuong Nga - Hoàng Phuong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.