08/06/2018 16:49
L'opinion publique est régulièrement concernée par les fluctuations du prix de l’immobilier et notamment celui des terrains. Il s’agit de faire les bons choix en matière d'investissement.
>>Les capitaux étrangers continuent d’affluer dans l'immobilier vietnamien
>>Le marché hôtelier de HCM-Ville retrouve le chemin de la hausse                          

Les terres du projet causent de +la fièvre+ à Hô Chi Minh-Ville.

Depuis environ six mois, le prix des terrains constructibles à Hô Chi Minh-Ville connaît d’importantes fluctuations, au grand dam des investisseurs immobiliers. Selon les experts, cette augmentation s’explique de manière objective: la demande du consommateur est réelle. Actuellement, la population de la mégapole du Sud est estimée à environ 10 millions de personnes, dont  de 2 à 3 millions venant d'autres localités. Par ailleurs, à cause des problèmes de sécurité dans les immeubles, la tendance va vers la construction de maisons de plain-pied, un investissement rentable qui constitue une nouvelle manière d’épargner.

Selon Su Ngoc Khuong, directeur des investissements de la société immobilère Savills Vietnam, l’achat du terrain représente entre 40% et 60% des coûts liés à la construction de logements, donc si le prix du terrain baisse, les investisseurs seront en mesure de fournir des logements à des prix plus abordables correspondant à la demande. Avec le fort développement des infrastructures à Hô Chi Minh-Ville entre 2015 et 2017, l'augmentation du prix des terrains à bâtir était inévitable.

Les fluctuations du prix de l’immobilier dépendent aussi des spéculateurs et des courtiers qui influent sur les décisions des acheteurs et enflamment le marché foncier en utilisant excessivement les leviers financiers.

Du positif et du négatif

Avec le fort développement des infrastructures à Hô Chi Minh-Ville entre 2015 et 2017, l'augmentation du prix des terrains à bâtir était inévitable.
Photo: Anh Tuân/VNA/CVN

Selon l'évaluation de Savills Vietnam, le prix actuel des terrains est dominé par de nombreux facteurs macro et microéconomiques, résultant à la fois de la demande croissante en logements et de l’augmentation du nombre d’investisseurs parmi la classe moyenne.

Le point positif est la diversité des besoins en logement. Le point négatif est que, malgré qu'il ne s'agisse pas d'une fièvre virtuelle, l’augmentation du prix des terrains rend la propriété difficilement accessible pour les petits budgets.

Selon une étude de Savills Vietnam datant du 1er trimestre 2018, dans les arrondissements bénéficiant des meilleures infrastructures, le prix du terrain constructibles a augmenté de 5% à 15% sur le trimestre et de 15% à 25% sur l’année. Cette augmentation est parallèle à la tendance générale du marché foncier.

Vo Thi Khanh Trang, responsable de Savills Vietnam, donne deux explications à cette augmentation conséquente. À l’échelle macroéconomique, la classe moyenne en forte croissance investit de plus en plus dans l’immobilier. D’autre part, l'investissement et la construction de nouvelles infrastructures dans la ville a stimulé la hausse du prix de l'immobilier dans les quartiers concernés.

Par ailleurs, les Vietnamiens considèrent de plus en plus l’investissement foncier comme un investissement durable, c’est donc une pratique de plus en plus répandue. Selon cette femme d'affaires, avec le soutien de la macroéconomie et l’investissement dans les infrastructures, le marché immobilier continuera d’être stimulé à l'avenir et pourrait entraîner une hausse des prix dans les mois à venir.

Dans le contexte actuel de volatilité du marché, Mme Trang a déclaré que les investisseurs envisageront de sélectionner des zones ayant un bon statut juridique et un bon emplacement. Il est primordial pour les acheteurs de rester prudents et d’observer, explorer, évaluer et consulter l’avis des spécialistes juridiques avant de se lancer dans l’achat.

Minh Thu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.