03/02/2019 11:18
Au Vietnam, qui dit Têt dit fleurs, fruits et paquets. Dès l’approche des célébrations, la tradition veut que toutes les maisons disposent de ces trois mousquetaires.

>>À la découverte d’un jardin de kumquats au village de Tu Liên
>>Des offrandes sublimes pour le Ciel et la Terre


Au Sud, la noix de coco est un fruit indispensable sur l’autel à l’ocasion du Têt.
Photo: CTV/CVN

À l’occasion du Têt, les Vietnamiens ont l’habitude de décorer leur maison de fleurs. Dans le langage familier vietnamien, l’expression "manger le Têt" signifie "célébrer le Têt". Ainsi, plus la demeure est fleurie, plus les visiteurs imagineront que la famille qui y réside "mange le grand Têt".

Ce "premier mousquetaire" est omniprésent. Les fleurs se placent devant la maison, à l’entrée, à l’intérieur, sur la table, sur l’autel bien évidemment, et même dans le jardin et autour des tombeaux.

À la campagne, où l’espace de vie est souvent plus important qu’en ville, les fleurs en pleine floraison s’exposent davantage au regard des passants. Il suffit alors d’un coup d’œil vers les habitations pour comprendre que c’est le Têt. C’est d’ailleurs la plus belle occasion de voir autant de fleurs mises en valeur. Elles se trouvent partout, car en plus des maisons, elles inondent les marchés et supermarchés.

Chaque région a son mousquetaire fleuri. Au Sud, on préfère les fleurs jaunes d’abricotiers, au Nord, ce sont plutôt les fleurs rouges des pêchers qui ornent les maisons. Au Centre, les habitants choisissent les deux. En toute logique, puisque les abricotiers poussent dans le climat tiède du Sud et les pêcher dans le froid du Nord, le Centre partage les deux.

Même si les familles riches vont jusqu’à repeindre leur maison qu’ils décorent d’objets ou de guirlandes lumineuses, pour la plupart des foyers, le plus important reste d’avoir une maison abondamment fleurie.

 

Le "banh tét", gâteau emblématique du Têt du Sud.
Photo: ST/CVN

Les fruits porteurs de souhait

Si les fleurs sont partout, ce n’est pas le cas des fruits, qui restent sur la table et l’autel de la maison. Habituellement, les Vietnamiens en achètent surtout pour commémorer un défunt de la famille, mais à l’occasion du Têt, ils en garnissent tables et autels. Le choix des fruits a son importance, car leur nom a une signification particulière: la pomme cannelle ou corossolier, cầu en vietnamien, signifie "souhaiter"; les noix de coco, dừa en vietnamien, prononcé vừa au sud, se traduit par "modérément en français; la papaye, đu đủ, "suffisamment" en français; ou encore la mangue, xoài en vietnamien, ou xài au Sud, signifie "dépenser". Réunis, ces noms de fruits forment la phrase Cầu vừa đủ xài, ou "on souhaite avoir suffisamment d’argent pour dépenser" en français. Voilà pourquoi toutes les maisons doivent exposer un plateau de pomme cannelle ou corossolier, cocotier, papaye et mangue.

Certains plateaux comportent aussi des figues, sung, qui signifie "richesse". La phrase devient alors Cầu sung vừa đủ xài, "on souhaite avoir suffisamment de richesse". Par contre, la banane, chuối, signifie "tomber". C’est un donc fruit à éviter pendant le Têt, car il attire la malchance.

Les corbeilles de prospérité

Traditionnellement, les Vietnamiens prennent le temps de cuisiner eux-mêmes les plats typiques du Têt, comme le gâteau de riz. Celui du Nord, le banh chung, de forme carrée alors que celui du Sud, le banh tét, est de forme cylindrique. Mais aujourd’hui, faute de temps, certains Vietnamiens commandent ces spécialités chez les fabricants ou les achètent au marché, et les empaquètent avant de les disposer sur la table du repas festif.

Les paquets peuvent également contenir des cadeaux. Les expatriés, souvent des jeunes qui vivent et travaillent au loin, reviennent auprès de leur famille pour le Têt. En arrivant, ils trouvent une maison débordant de corbeilles remplies  de confitures, gâteaux, bonbons, sodas, bière et alcool. Ils en reçoivent autant qu’ils en offrent.

Une fois les "trois mousquetaires" réunis dans la maison, le Têt peut commencer. Sans eux, la fête ne serait pas la même…

Truong Giang/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Université de Hanoï: succès du projet de démarche-qualité

Les touristes belges de plus en plus intéressés par le Vietnam Le Vietnam a participé au Salon du tourisme de Bruxelles, tenu du 7 au 10 février dernier, avec de nombreuses promotions uniques et attrayantes soutenues par l’ambassade du Vietnam en Belgique et Vietnam Airlines.