27/08/2021 21:50
Bien que les prévisions soient moins optimistes à court terme, Fitch estime que le ralentissement de la croissance économique du Vietnam pourrait être compensé ces prochains trimestres.
>>L'industrie électronique du Vietnam s’avère attractive pour les investisseurs étrangers
>>Les investissements étrangers affluent au Vietnam malgré le COVID-19
>>Le Vietnam reste attrayant pour les multinationales de l'électronique

Au premier semestre de cette année, l'économie vietnamienne a progressé de 5,6%.
Photo : Danh Lam/VNA/CVN

L'augmentation du nombre d'infections et de décès dus au COVID-19 en juillet et août affectera la reprise de l'économie vietnamienne et pourrait temporairement endommager la dynamique de classement, selon Fitch Ratings.

En avril, Fitch avait confirmé la notation de crédit de "BB" et avait ajusté ses perspectives de crédit de "positives" à "stables" étant donné que l’économie et les finances publiques du Vietnam étaient stables à l’époque avant le choc pandémique.

Selon Fitch, jusqu'à la dernière vague épidémique, le gouvernement vietnamien a réussi à maintenir le nombre d'infections au COVID-19 à un bas niveau. Au premier semestre de cette année, l'économie vietnamienne a progressé de 5,6%, nettement plus que les 2,2% du premier semestre 2020.

Cependant, avec la nouvelle évolution de la pandémie, les restrictions de voyage pour freiner la propagation du COVID-19 exerceront une pression sur l'activité économique au troisième trimestre et cette situation pourrait perdurer si l'épidémie ne serait pas bien maîtrisée.

Les facteurs ci-dessus ne peuvent s'empêcher de poser des risques avec la prévision de Fitch d'une croissance moyenne du PIB du Vietnam de 6%. Cependant, Fitch estime que la croissance du PIB du Vietnam au cours de la période 2020-2021 resterait la plus élevée du groupe de pays classés par cette agence en Asie du Sud-Est.

Le ralentissement de la croissance pourrait être compensé au cours des prochains trimestres à mesure que la situation socio-économique se stabilise, bien que le risque de nouvelles vagues épidémiques persiste alors que le taux de vaccination au Vietnam est encore faible.

Les finances publiques seront également affectées. Le Vietnam a mentionné un programme de soutien d'environ 5 milliards d'USD, équivalent à environ 1,4% du PIB, pour se concentrer sur la réduction des taxes et des frais pour les PME. Cependant, le ratio dette/PIB du Vietnam restera inférieur à la note de crédit "BB" pour 2021 et 2022.

Résultats encourageants dans l'exportation

Pendant la crise sanitaire, les exportations ont apporté un important facteur de soutien à l'économie vietnamienne. Au cours des sept premiers mois de cette année, elles ont augmenté de 26,2%. Si les activités de certaines usines orientées vers l'exportation ont été perturbées par la nouvelle vague épidémique, Fitch prévoit cependant que l'impact d'une telle perturbation sur la production économique serait de courte durée.

Transformation de poissons pour l'exportation à Kiên Giang (Sud).
Photo : VNA/CVN

Un risque pour les exportations vietnamiennes a été résolu en juillet lorsque les États-Unis ont annoncé qu'ils avaient conclu un accord avec le Vietnam sur la politique de taux de change. Fitch pense que l'administration du président américain Joe Biden ne serait pas trop préoccupée par les tensions monétaires avec les partenaires commerciaux en Asie.

L'assouplissement de la politique de crédit pour soutenir l'économie pendant l'épidémie pourrait être l'un des facteurs importants de la croissance économique. Le crédit au système financier a augmenté de 15,2% au premier semestre en glissement annuel, supérieur au taux de croissance du PIB nominal de 6,7%. Fitch prévoit que cette tendance se poursuivrait au second semestre car le gouvernement incite les banques à abaisser les taux de crédit et à accepter une croissance du crédit plus élevée.

Selon Fitch, la récente vague épidémique au Vietnam nuit à la croissance économique et augmente le risque de qualité des actifs des banques. Fitch estime que les notations de crédit des banques resteraient fermes selon les calculs actuels, mais les risques augmenteraient à moins que le COVID-19 soit maîtrisé et que les restrictions de voyage soient levées au troisième trimestre 2021.

Environ 95% des nouveaux cas de COVID-19 au Vietnam sont postérieurs au 30 juin 2021 et de nombreuses zones doivent être placées en confinement. Les premières données montrent des signes que l'activité économique et le marché du travail commencent à s'affaiblir.

Fitch estime que la capacité de remboursement des emprunteurs bancaires est soumise à de fortes pressions, en particulier pour les consommateurs et les petites entreprises des secteurs fortement touchés par la pandémie comme la vente en gros et au détail, les services touristiques.

CPV/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.