15/03/2020 16:06
Le président américain Donald Trump, qui a refusé pendant des jours de se faire tester au coronavirus avant de finalement s'y plier, n'est pas porteur du virus dont la pandémie paralyse la planète et pourrait toucher des millions d'Américains.
>>Les pays se replient sur eux-mêmes pour endiguer le COVID-19 
>>La femme de Trudeau contaminée par le coronavirus, le Premier ministre à l'isolement

Donald Trump pendant sa conférence de presse le 14 mars à la Maison Blanche. Photo : AFP/VNA/CVN

"J'ai reçu ce soir la confirmation que le test est négatif", a indiqué samedi 14 mars Sean Conley, médecin de la Maison Blanche. "Une semaine après avoir dîné à Mar-a-Lago (en Floride, ndlr) avec la délégation brésilienne, le président ne présente aucun symptôme", a-t-il ajouté.

M. Trump, 73 ans, avait annoncé quelques heures plus tôt s'être finalement soumis au test et attendre les résultats.

"J'ai fait le test hier soir", avait-il déclaré lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, après avoir expliqué vendredi encore ne pas en avoir besoin puisqu'il ne présentait aucun symptôme - même si l'on peut être porteur du virus sans en présenter les symptômes.

Celui qui a longtemps minimisé la gravité de l'épidémie avait fait une intervention surprise en milieu de journée dans la salle de presse de la Maison Blanche, casquette "USA" sur la tête, alors que son équipe chargée de mener la lutte contre la propagation du virus devait faire un point sur la situation avec les journalistes.

Avant de quitter la salle, le président républicain avait précisé que sa température - vérifiée comme celle de toutes les personnes présentes dans cette enceinte - était "totalement normale".

Un des journalistes accrédités n'avait pas pu entrer, sa température étant jugée trop élevée. L'inquiétude grandissait devant le refus du président de la première puissance mondiale de se faire tester, alors qu'il a été en contact le week-end dernier dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, avec deux personnes testées positives au coronavirus.

Vendredi soir 13 mars, alors même que le président faisait ou allait faire son test, Sean Conley annonçait dans un "mémorandum" officiel que les risques de contagion étaient "bas" pour M. Trump, étant donné la brièveté de ses rencontres avec les personnes atteintes de la maladie, et qu'un test n'était donc pas indiqué.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.