26/03/2020 18:30
À l’occasion du Têt hàn thuc 2020, les banh trôi (boulettes de riz gluant) multicolores et aux formes originales conquièrent les consommateurs par leur originalité mais aussi leur saveur. Elles créent même une certaine "fièvre" depuis quelques jours, à Hanoï et Hô Chi Minh-Ville notamment.
>>Têt hàn thuc, une belle tradition vietnamienne
>>Quand l’hiver nous pousse à sortir "manger du chaud"

Des boulettes de riz gluant multiformes et multicolores. Photo : Ngân Hà/CVN

Le Têt hàn thuc ou "fête des aliments froids" tombe annuellement le 3e jour du 3e mois lunaire. Ce jour-là, les habitants consomment banh trôi (boulettes de riz gluant farcis du sucre brun) et banh chay (boulettes de riz gluant farcis de la pâte de haricot mungo). Cette année, un nouveau genre de banh trôi, plutôt original, a été créé, qui domine le marché depuis quelques semaines.

Entre tradition et modernité

Différents des banh trôi classiques, petites, rondes, blanches avec un cube de sucre brun au centre, celles récemment créés ont la forme de petites boules colorées en forme d’animaux avec une farce d’œuf salé.

"J’ai dû me rendre dans trois magasins pour réserver 10 banh trôi pour mon fils de 6 ans. Lors de son récent anniversaire, il a reçu une boîte banh trôi en formes de poisson, lapin, dauphin, rat. Il adore la farce d’œuf salé légèrement grasse. J’ai appris que c’est un nouveau plat du Têt hàn thuc 2020", a confié Duong Ngoc Hà, de l’arrondissement de Ba Dinh, Hanoï.

Afin d’acheter ce plat, il faut réserver une semaine avant. Les boulettes de riz gluant sont bouillies jusqu’à ce qu’elles flottent. On les rince à l’eau et on ajoute sirop de sucre, gingembre ou crème de coco. Les belles boulettes à la garniture spéciale attirent de nombreux acheteurs, malgré leur prix élevé.

"Nous mangeons des banh trôi classiques tous les Têt hàn thuc mais cette année j’ai décidé de commander trois boîtes de banh trôi d’un nouveau style pour le culte et aussi pour surprendre mes enfants", a confié Dang Thu Hiên, résidant dans l’arrondissement de Dông Da.

Selon Nguyên Bich Thuy, propriétaire d’une boutique de pâtisserie "fait maison" à Câu Giây, ces banh trôi orignailes sont le fruit d’un mélange entre la version traditionnelle et la technique pâtissière japonaise de Wagashi, à quoi s’ajoute aussi la pincée de créativité propre à chaque artisan.

Un produit 100% naturel

Les enfants adorent la nouvelle version des banh trôi.
Photo : Nhung Ngô/CVN

Les boulettes sont faites à partir de farine de riz gluant thaïlandaise. Les  colorants viennent de plantes : momordique pour le rouge, feuilles de pandanus pour le vert, betterave pour le rose foncé …

Pour la garniture, on a plusieurs choix : farce classique ou haricot mungo mélangé avec de l’œuf salée broyé, conférant un goût à la fois sucré et salé.

Le plus difficile est l’étape de façonnage. Le défit est d’avoir des animaux le plus expressif possible. Cela exige  patience, dextérité et minutie. Le modelage en forme de poisson, étoile ou fraise prend de 5 à 10 minutes, selon la complexité de la figurine. Le prix d’une boîte de 6 boulettes va de 35.000 à 50.000 dôngs. Les banh trôi peuvent être conservé au frigo environ 2 jours.

Chaque magasin dispose de plusieurs choix pour satisfaire tous les besoins des consommateurs. "Pour le culte, ils peuvent choisir des boulettes en forme de fruits. Pour les enfants, nous proposons des pièces en forme d’animaux, entre 45.000 et 70.000 dôngs", a informé Nguyên Thuy Vân, propriétaire d’une page de vente en ligne à Chùa Lang, Dông Da. 

Quand les enfants mettent
la main à la pâte


Faire des banh trôi à la maison est une façon pour divertir des enfants.
Photo : VGT/CVN
L’épidémie de COVID-19 a provoqué l’arrêt soudain de la vente directe. À l’inverse, la vente et l’achat en ligne sont en pleine effervescence. Il est rare de voir des queues devant des magasins de banh trôi et banh chay à l’occasion du Têt hàn thuc, les gens préférant en acheter via Facebook ou sur les plateformes d’e-commerce.

Les enfants ne devant pas aller à l’école, préparer ensemble des gâteaux permet aux parents de les écarter des écrans de smartphone ou d’ordinateur.

Les banh trôi, divisées en plusieurs couleurs et emballées dans des  boîtes avec un paquet de sésame, des cubes de sucre, sont omniprésentes sur internet, à des prix allant de 60.000 à 120.000 dôngs.

Selon Dang Quynh Giang, de Hanoï, les Têt hàn thuc précédents, elle avait acheté des banh trôi au marché. "Cette année, les enfants étant exemptés d'école et ne pouvant jouer dans la rue à cause du coronavirus, ils passent toute la journée devant les écrans. J’ai donc décidé d’acheter de la pâte pour qu’ils puissent façonner eux-mêmes les banh trôi et redécouvrir la joie des travaux manuels. Une bonne expérience !", a confié Mme Giang.

Thu Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Post-COVID-19 : le delta du Mékong redynamise le tourisme L’Association du tourisme du delta du Mékong a lancé récemment à Cân Tho un programme promotionnel afin de relancer le secteur touristique local, sévèrement frappé par la pandémie de coronavirus.