29/08/2014 17:58
À la différence à des années précédentes, les jouets fabriqués au Vietnam et destinés à la Fête de la mi-automne dominent actuellement le marché avec divers modèles aux couleurs vives qui ravissent les enfants. Mais d’où provient ce revirement de situation ? Explications.

>>Fête de la lune : les enfants en prendront plein les mirettes
>>Gâteaux de lune vietnamiens (bánh deo) 
 

Les jouets vietnamiens ont pris d’assaut le marché de la Fête de la lune.
Photo : An Hiêu/VNA/CVN


Jusqu’à l’an dernier, les lampions traditionnels en forme d’étoile et ceux en bambou à l’effigie d’animaux provenaient en très large majorité de la Chine. Les modèles proposés, variés, étaient bon marché. Mais cela, c’était avant ! Désormais, les jouets traditionnels «Made in Vietnam» ont conquis le cœur des consommateurs. On les trouve un peu partout.

Les entreprises vietnamiennes ont lancé un grand nombre de lampions pour les petits proposés de 10.000 à 60.000 dôngs la pièce. Il existe aussi un vaste choix de lampes en papier de qualité (princesses, animaux, fruits…) et que l’on peut monter facilement avec l’aide des parents. Ces articles sont vendus 15.000-50.000 dôngs. Ces jouets sont fabriqués en se basant sur le critère «ludique», l’objectif étant de développer la créativité et les compétences enfantines durant le montage des jouets, une initiative appréciée des consommateurs.

Il existe plus de 50 modèles imprimés sur les jouets, comme les héros nationaux (Ngô Quyên, les deux sœurs Trung, le Génie Giong…). Les tous derniers modèles - qui représentent les pêcheurs et les îles, la Police maritime - font fureur, avec des slogans exprimant l’amour et l’attachement aux îles vietnamiennes mis bien en évidence. «L’introduction des images des îles et les slogans qui vont avec sont une bonne méthode pour donner aux enfants l’amour de leur pays», dit Nguyên Thi Hà (29 ans), une Hanoïenne venue acheter des jouets à ses enfants pour la Fête de la lune.

Contrôle des jouets toxiques

On peut trouver une très large palette de lampions vietnamiens dans les rues Hàng Ma, Hàng Luoc et Luong Van Can, à Hanoi. Photo : Trong Dat/VNA/CVN


D’après un représentant du Département de gestion du marché de Hanoi, la haute saison de la production, du transport et du commerce des jouets - y compris ceux représentant une menace en raison de leur toxicité - intervient du mois de juillet à la Fête de la mi-automne en septembre. Cet organe a pour mission de contrôler et de verbaliser, en cas d’infraction, les personnes qui vendent des jouets toxiques ou présentant des images violentes. Il a aussi confisqué un grand nombre de jouets de contrebande ou n’ayant pas d’origine précise.

Les producteurs vietnamiens sont de plus en plus créatifs pour leurs produits, qui arborent les traits de la culture traditionnelle, ce qui est apprécié par les consommateurs. Selon les vendeurs, les lampions vietnamiens représentent cette année 90% des parts du marché. L’expansion des jouets vietnamiens inspire aux habitants fierté et amour pour le pays.

Hông Yên/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

Pour édifier un environnement touristique sans tabac La 6e conférence des pays de l’ASEAN sur l’édification des villes sans tabac a été organisée mardi 20 novembre dans la ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre). Elle était placée sous les auspices du ministère vietnamien de la Santé et de l’Organisation mondiale de la santé au Pacifique occidental.