30/01/2019 00:55
Le Festival "En visite dans le pays du quan ho" 2019 se déroulera dans la province de Bac Ninh (Nord) du 13 au 28 février, pour marquer les dix ans de reconnaissance de cet art populaire par l'UNESCO comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité (2009-2019).

>>Une exposition met en lumière le chant quan ho dans un contexte moderne
>>La valorisation touristique du patrimoine culturel
 

La festivité de Lim est l’une des plus grandes fêtes de la province de Bac Ninh (Nord). Photo : VNA/CVN


Lors d'une conférence de presse tenue vendredi 25 janvier, le Comité d’organisation a annoncé que le festival serait l'occasion de passer en revue les dix années de mise en œuvre des engagements du Vietnam auprès de l'UNESCO visant à sauvegarder et promouvoir le quan ho (chant alterné du Nord).

Au menu du festival: un concours de quan ho, la Semaine culturelle et touristique de Bac Ninh, un carnaval de rue et divers jeux folkloriques.

Le cœur du festival sera une cérémonie prévue le 23 février marquant la décennie depuis que le quan ho a été reconnu par l'UNESCO, suivie d'un programme artistique réunissant des chanteurs de 49 villages des provinces de Bac Ninh et Bac Giang, ainsi que sept troupes d'art des villes et provinces où le quan ho est pratiqué.

Un échange d'art aura lieu le 25 février, réunissant des patrimoines culturels immatériels du Vietnam reconnus par l'UNESCO, à savoir quan ho, musique de la cour royale de Huê, espace culturel des gongs et chants folkloriques xoan, vi giam, don ca tài tu et bài choi.

De particuliers et collectifs qui ont apporté des contributions significatives à la sauvegarde et à la promotion du quan ho seront également honorés à cette occasion.


NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Quang Ninh: Câm Pha donne la priorité au secteur touristique Câm Pha, entourée par les deux villes de Ha Long et Vân Dôn dans la province Quang Ninh (Nord), connaît une forte croissance économique. Pour mieux exploiter ses potentiels dans le secteur de "l’industrie sans fumée", la ville a proposé des mesures pour améliorer des qualités des services.