30/12/2019 11:33
Le 6e Festival de jeu du lancer de balles d’étoffe Vietnam - Laos - Chine s’est ouvert dimanche 29 décembre au district frontalier de Muong Tè, province de Lai Châu (Nord-Ouest).
>>Bientôt le 6e festival de jeu de lancer de balles d’étoffe Vietnam - Laos - Chine
>>Activités du Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam pour le Nouvel an 2020

Ouverture du 6e Festival de jeu du lancer de balles d’étoffe Vietnam - Laos - Chine, le 29 décembre à Lai Châu. Photo : Quy Trung/VNA/CVN

Ayant pour thème "Couleurs de l’amitié", le 6e Festival de jeu du lancer de balles d’étoffe (ném còn) Vietnam - Laos - Chine a vu la participation de près d'un millier de représentants, d'artistes et d'athlètes issus de trois pays.

S’adressant à la cérémonie d’ouverture, le vice-président du Comité populaire de la province de Lai Châu, Tông Thanh Hai, a souligné que ce festival biennal est un événement politique, culturel ayant une signification importante. Cet événement vise à renforcer les échanges extérieures et la coopération entre les districts frontaliers, contribuant à promouvoir le développement socioéconomique, assurer la défense, la sécurité, intensifier la solidarité, les relations d'amitié, les échanges culturels entre les ethnies des zones frontalières de ces trois pays, tout en contribuant à promouvoir la culture de la localité.

Dans le cadre du Festival de deux jours, de nombreuses activités culturelles et sportives sont organisées, dont des jeux folkloriques, des spectacles artistiques, un défilé de costumes traditionnels des ethnies, une foire commerciale,...

Selon la légende, le ném còn est un jeu qui remonte à l'époque des rois Hùng (les rois fondateurs du Vietnam) et qui est encore pratiqué aujourd’hui.

La balle, le còn, ronde et grosse comme le poing d’un enfant, est faite de morceaux d’étoffe de différentes couleurs. On bourre l’intérieur de riz ou de graines de coton (le riz nourrit l’homme et le coton l’habille). Tout autour, des franges multicolores servent à la stabiliser en vol. Le terrain de jeu est grand et comporte en son milieu une longue perche de bambou.

À son sommet est fixé un cerceau sur lequel est collé un papier, rouge d’un côté qui symbolise le soleil, et de l’autre, jaune, symbolisant la Lune. Ces deux faces représentent l’hymen, la virginité de la jeune fille. Les joueurs se tiennent debout de part et d’autre du bambou. Les gagnants sont ceux qui parviennent à faire passer la balle à travers le cerceau.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

À Hanoï, au village de l’encens parfumé De passage dans la commune de Quang Phú Câu, en périphérie de Hanoï, on sera saisi par l’ambiance qui anime les fabricants d’encens. Ces bâtonnets sont brûlés par millions lors des fêtes traditionnelles, surtout à l’occasion du Nouvel An.