25/02/2017 16:31
L'écurie Ferrari a présenté vendredi 24 février à Maranello sa nouvelle monoplace, la SF70H, qui doit permettre à Sebastian Vettel ou Kimi Räikkönen d'au moins réduire l'écart par rapport à Mercedes et à ses trois titres de champion du monde d'affilée.
>>F1 : Liberty Media offre aux écuries de devenir actionnaires
>>Nico Rosberg, champion du monde de Formule 1, arrête sa carrière

La nouvelle monoplace Ferrari, SF70H, présentée par l'écurie sur internet, le 24 février. Photo : AFP/VNA/CVN

Le nom "SF70" fait référence aux 70 ans de la "scuderia Ferrari", née en mars 1947 avec le lancement de la 125S dont le bolide présenté au siège historique de la marque est donc l'héritier. Le H est là pour la motorisation hybride.

Les premiers tours de roue ont eu lieu dès vendredi 24 février sur le circuit de Fiorano, avec Räikkönen au volant, avant les premiers tests officiels à partir de lundi 20 février à Barcelone. "Bien sûr, on ne pouvait pas aller au maximum dès les premiers tours, mais la voiture m'a paru au point. C'était un premier contact et le vrai travail ne commencera qu'à Barcelone", a déclaré le pilote finlandais, interrogé par la chaîne italienne Sky.

Ferrari, qui reste sur une saison 2016 décevante et sans victoire, espère faire mieux en 2017. L'année dernière, la scuderia avait terminé troisième chez les constructeurs, Vettel et Räikkönen prenant les quatrième et sixième places au classement des pilotes.

Le directeur de la gestion sportive de Ferrari, Maurizio Arrivabene, n'a cependant pas évoqué d'objectifs sportifs, parlant simplement d'une "grande émotion, celle que l'on a à chaque fois que l'on découvre une nouvelle Ferrrari".

"Cette voiture est le fruit d'un grand travail d'équipe", a-t-il déclaré.

Nez allongé 

Visuellement très différente de la Mercedes W08 Hybrid présentée jeudi 23 février à Silverstone, la nouvelle Ferrari présente notamment un important aileron de requin blanc qui coiffe le capot moteur. Il s'agit d'ailleurs de la principale trace de blanc, la SF70H étant beaucoup plus rouge que sa devancière, la SF16-H.

Son nez est également plus allongé et, comme pour toutes les voitures cette saison, les pneus sont plus larges. "L'aspect de la voiture me plaît. Elle est très différente de celle de l'année dernière du fait des nouveautés dans les réglements. L'équipe a fait un travail fantastique sur chaque petit détail", a estimé Räikkönen.

Vettel a de son côté souligné "la quantité de travail qu'il y a derrière cette voiture, le travail de tellement de gens".

"Nous avons les pieds sur terre et c'est ainsi que nous allons partir pour Barcelone. Nous allons faire deux semaines de tests et ce n'est qu'à Melbourne que nous saurons vraiment où nous en sommes", a estimé Maurizio Arrivabene.

Le championnat du monde de F1 débute le 26 mars en Australie. Ferrari n'a plus remporté de titre pilote depuis 2007 avec Räikkönen. Son dernier titre constructeurs remonte lui à 2008.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.