19/05/2020 11:49
L'Espagnol Fernando Alonso a reconnu lundi 18 mai qu'il n'avait pas abandonné tout espoir de revenir en Formule 1 à 38 ans alors que le nom du double champion du monde est souvent cité pour occuper le baquet de l'Australien Daniel Ricciardo, qui sera libre chez Renault en 2021.
>>Dakar : Serradori brille devant Alonso
>>Dakar : la 2e étape pour le Sud-Africain De Villiers, Alonso déjà distancé

Fernando Alonso, pilote d'une Toyota sur le dernier Dakar-2020, le 15 janvier à Shubaytah, en Arabie saoudite. Photo : AFP/VNA/CVN

"D'un point de vue physique et au niveau de la motivation, je suis au top, j'aimerais donc pouvoir me concentrer sur un championnat majeur, que ce soit le retour en F1, le Championnat du monde d'endurance ou l'Indycar", a déclaré Alonso lors d'une conférence virtuelle organisée par l'école Real Madrid Universidad Europea.

Depuis qu'il a quitté la F1 à l'issue de la saison 2018, Alonso a été sacré champion du monde 2018-19 en endurance, a échoué à se qualifier pour une deuxième participation aux prestigieux 500 miles d'Indianapolis en 2019 et a découvert le Rallye Dakar 2020 en terminant à la 13e place.

Mais le pilote espagnol ne se voit pas revenir sur le Dakar dès l'année prochaine.

"J'ai tenté le coup, pour voir comment je pouvais m'exprimer au volant d'une voiture aussi différente. C'était une expérience positive que je vais sûrement répéter à l'avenir", a-t-il déclaré.

"Mais je pense que mon prochain défi va être au plus haut niveau, parce que j'ai le sentiment que je suis toujours à 100% de mes capacités", a souligné Alonso, passé en F1 notamment par Renault (2003-06 et 2008-09), Ferrari (2010-14) et McLaren (2007 et 2015-18).

Renault, avec qui il a remporté ses deux titres mondiaux en 2005 et 2006, est à la recherche d'un pilote pour succéder en 2021 à Ricciardo qui va rejoindre McLaren, en remplacement de Carlos Sainz, recruté lui par Ferrari.

Alonso qui compte à son palmarès 32 victoires dans la catégorie-reine, la dernière en mai 2013, tiendrait la corde pour renouer avec la marque au losange, même si le quadruple champion du monde allemand Sebastian Vettel, que Ferrari n'a pas souhaité conserver, sera sur le marché.

L'Italien Flavio Briatore qui l'a dirigé chez Renault, le croit capable de revenir dans la catégorie-reine même après un hiatus de deux saisons.

"Fernando est motivé, cela lui a fait du bien d'être loin de la F1, Fernando s’est désintoxiqué, je le vois plus serein maintenant et il est prêt à revenir", a-t-il déclaré au journal sportif italien La Gazzetta dello Sport.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Petits tours d'aventure lancés à Dà Lat Les circuits d'aventure avec un petit nombre de personnes sont une nouvelle tendance dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).